15 conséquences courantes dues au manque de sommeil

15 conséquences courantes dues au manque de sommeil

Le mauvais sommeil est un fléau lorsqu’il s’éternise dans la durée. Découvrez les nombreuses conséquences que le manque de sommeil peut induire.

 Les premiers déficits produisent déjà des dégâts faciles à identifier, puis, sur le long terme, les conséquences d’un manque de sommeil peuvent déboucher sur des situations de souffrance physique et psychologique.

Plus on attend pour intervenir, plus les symptômes à prendre en charge vont s’avérer nombreux. HoliSanté vous explique quelles sont les dérives des troubles du sommeil à plus ou moins long terme.

À court terme, le manque de sommeil va provoquer les symptômes suivants

Sur une nuit ou deux, les conséquences seront visibles, mais elles pourront, selon l’âge être plus ou moins facilement résorbées.

1. Irritabilité et humeur changeante

Un mauvais sommeil a des effets néfastes sur l’humeur qui peut devenir instable, avec des excès émotionnels difficiles à contenir. On observe aussi souvent de l’irritabilité lors d’un déficit de sommeil.

2. Mauvaise perception sensorielle

Lorsque la qualité du sommeil est insuffisante, la personne a plus de mal à interpréter des informations provenant des 5 sens. Ces troubles peuvent avoir de graves conséquences au volant, lors de la pratique d’une activité physique, etc.

3. Somnolence pendant la journée

En dormant moins d’heures par nuit que nécessaire, difficile de se sentir reposé, l’activité cérébrale est ralentie et l’horloge biologique décalée. Des endormissements involontaires peuvent se déclencher le jour.

4. État de fatigue et baisse d’énergie

Un sommeil insuffisant va provoquer une fatigue au réveil, responsable ensuite d’une baisse de motivation. C’est un cercle vicieux qui peut conduire à un déficit de tonus musculaire, qui va à son tour provoquer des difficultés à dormir, etc.

5. Concentration altérée

Les insomniaques souffrent souvent d’un manque d’acuité cérébrale. La privation de sommeil va empêcher les personnes de puiser dans leurs ressources mentales et de réfléchir normalement.

6. Champ visuel latéral diminué

Les spécialistes du sommeil considèrent que chez les mauvais dormeurs, les capacités visuelles sont altérées, ce qui peut être dangereux lors de la conduite ou dans l’exercice de certaines activités professionnelles.

7. Troubles mnésiques

Une mauvaise hygiène de sommeil va provoquer des difficultés de mémorisation ou empêcher l’activité cérébrale d’être à son maximale. L’effet du manque de sommeil peut aussi déclencher, chez certains, des confusions et des contrariétés quotidiennes.

À long terme, le manque de sommeil peut développer des symptômes plus profonds

Lorsque la dette de sommeil s’éternise, les conséquences deviennent problématiques avec une difficulté plus grande pour retrouver un rythme bénéfique au corps et à l’esprit..

 8. Émotions exacerbées, humeur changeante

Un manque chronique de sommeil peut aboutir à une altération de la santé mentale avec une envie forte de dormir la journée et une irritabilité exacerbée. Les personnes s’énervent facilement et n’arrivent pas à gérer leurs émotions.

9. Difficultés à se motiver et à être efficace

La fatigue chronique liée à une mauvaise nuit va progressivement se transformer en une incapacité à réaliser les choses du quotidien avec efficacité et plénitude. Les effets du manque de sommeil sur le long terme peuvent être catastrophiques pour entretenir son physique et son environnement.

10. Augmentation de la tension artérielle

En absence d’un sommeil réparateur, on remarque souvent l’arrivée d’une hypertension artérielle à surveiller, car elle peut être ensuite à l’origine de maladies cardiaques. L’apnée du sommeil peut, elle aussi provoquer des incidents cardiovasculaires importants.

11. Défenses immunitaires fragilisées

Le système immunitaire est fragilisé lorsque le corps subit une privation de sommeil. Bien dormir permet de renforcer l’efficacité des lymphocytes T. Ces cellules, nécessaires à notre bonne santé, sont principalement régénérées pendant que nous dormons.

12. Perturbation du métabolisme et risque de diabète et d’obésité

Avec une durée du sommeil insuffisante, le métabolisme se trouve déséquilibré et cela peut avoir pour conséquence une prise de poids, jusqu’à atteindre l’obésité. Pour garder la ligne et éviter le diabète, il vaut donc mieux bien dormir.

13. Risque accru d’épisodes dépressifs

Avec une horloge interne déphasée et un manque de repos probant, le risque de voir s’installer une dépression est important. D’ailleurs, de nombreuses études montrent que les gens qui travaillent de nuit et qui souffrent d’un manque de sommeil chronique,
développent plus facilement des troubles dépressifs.

14. Douleurs musculaires et articulaires

Un manque de sommeil va favoriser l’apparition d’une sensibilité à la douleur et provoquer des fourmillements aux extrémités (mains et pieds). Mal dormir provoque aussi chez certains des douleurs articulaires et musculaires.

15. Difficulté d’apprentissage

Pendant l’enfance et l’adolescence, le temps de sommeil permet au cerveau de se reposer de façon à pouvoir apprendre toujours plus de choses. Les adultes en cours de formation et dont les métiers demandent d’acquérir de nouveaux savoirs doivent également privilégier un sommeil de qualité.

Nos spécialistes vous accompagnent pour faire le point sur votre sommeil et envisager, si besoin, des actions pouvant favoriser un retour à un sommeil réparateur, pour profiter des bras de Morphée.

HoliSanté.