5 conseils pour bien dormir pendant la grossesse

5 conseils pour bien dormir pendant la grossesse

C’est désormais bien connu, la grossesse comporte son lot de désagréments qui ne font pas de ces 9 mois de purs moments de plaisir… 

Et si elles savent que les premiers mois avec bébé ne seront pas de tout repos, malheureusement, les femmes ne peuvent pas compter sur leur grossesse pour arriver reposées le jour de la naissance.Cependant, la situation n’est pas désespérée et de nombreuses solutions existent pour améliorer la qualité de votre sommeil. HoliSanté vous donne 5 conseils pour bien dormir pendant la grossesse.

Bien dormir pendant la grossesse : pourquoi est-ce si difficile ?

Pourquoi le sommeil de la femme enceinte est-il si capricieux ? Comment ces troubles du sommeil se manifestent-ils au cours des mois de grossesse ? Parce que bien dormir est essentiel à la santé et au moral, il est essentiel de comprendre d’où viennent les difficultés de sommeil pour les éviter.

Pourquoi a-t-on du mal à dormir enceinte ?

Les troubles du sommeil de la femme enceinte ont de multiples raisons d’être :

  • problème de digestion, nausées, vomissements
  • souci psychologique et inquiétude en lien avec l’arrivée de bébé
  • mouvements du bébé dans le ventre
  • difficulté à trouver une position pour dormir confortable
  • problème de circulation sanguine
  • fréquente envie d’uriner
  • etc.

De quels troubles du sommeil souffre la femme enceinte ?

Toutes ces raisons peuvent expliquer qu’au cours de la grossesse, la femme souffre de différents troubles du sommeil, tels que :

  • L’hypersomnie : elle ressent un grand besoin en sommeil, et subit de fortes somnolences pendant la journée.
  • L’insomnie : elle rencontre des difficultés d’endormissement le soir ou après un réveil nocturne
  • Les réveils nocturnes : elle peut être réveillée plusieurs fois par nuit.
  • Le trouble du cycle circadien : l’horloge biologique de la femme enceinte se décale, et il lui devient difficile de trouver le sommeil le soir après avoir fait une sieste pendant la journée.

Les troubles du sommeil au fil des mois de grossesse

Le premier trimestre (1 à 3 mois) se caractérise souvent par des phases d’hypersomnie qui obligent la femme enceinte à faire plusieurs siestes par jour. Mais déjà les insomnies sont là, notamment à cause des nausées et des premiers troubles digestifs.

Au second trimestre (4 à 6 mois), la qualité du sommeil se restaure, mais c’est aussi au cours de ces mois-là qu’apparaissent les ronflements dus notamment à une mauvaise respiration nasale (phénomène du nez bouché).

Enfin, le moment le plus difficile pour bien dormir est sans conteste le troisième trimestre (7 à 9 mois) : inconfort lié au ventre, mauvaise mobilité, crampe et inquiétude liée à l’accouchement et aux premiers mois de vie avec bébé…

Pour vous aider à faire face à ces désagréments et à retrouver un bon sommeil, voici 5 conseils qui devraient vous aider !

Matelas, coussin de grossesse : l’équipement indispensable pour une bonne nuit

Une bonne nuit commence avec une bonne literie. Vous n’êtes pas à l’aise sur un vieux matelas qui a déjà pris votre forme. Attention toutefois, si vous achetez un matelas neuf pour l’occasion, à tenir compte du fait qu’un matelas trop mou risque de provoquer des douleurs au dos, et un matelas trop dur pourrait manquer de confort

Quant au coussin de grossesse, c’est un indispensable pour améliorer vos nuits : sa forme courbée et son aspect molletonné vous enveloppent et soutiennent le ventre et le bas des reins. Enfin une réelle opportunité de dormir comme un bébé, sur le côté et sans ronfler !

Garder une activité physique pour bien dormir pendant la grossesse

Si certains sports ne sont pas recommandés pendant la grossesse en raison des chocs et coups possibles, d’autres, au contraire, apportent de nombreux bénéfices au corps, à la tête et… au sommeil ! Yoga, natation, marche : voici des activités physiques idéales pour ressentir une fatigue saine tout en aérant votre esprit.

Mieux manger pour mieux dormir enceinte

L’alimentation peut provoquer des difficultés à s’endormir ou des réveils nocturnes. Le soir, évitez les repas trop lourds, trop gras ou trop sucrés : vous allégerez ainsi votre processus de digestion et vous améliorerez vos chances de bien dormir.

Cependant, ne vous couchez pas sans avoir correctement mangé : vous risqueriez d’avoir des nausées et vomissements dès le réveil. De plus, si vous êtes sujette aux nausées, ce changement d’alimentation devrait vous aider à les modérer, voire à les faire disparaître.

De même, rangez la caféine et tous les excitants au placard, et sortez vos sachets d’infusion de camomille : votre estomac vous dira merci !

Relaxation, méditation et cohérence cardiaque pour dormir sereinement

À pratiquer en groupe ou chez vous, la relaxation, la méditation et la cohérence cardiaque sont des activités anti-stress par excellence. À raison de quelques séances par semaine – voire une chaque soir avant de dormir – la relaxation, la méditation et la cohérence cardiaque apportent détente émotionnelle, psychologique et physique.
Plus sereine, vous plongez dans les bras de Morphée sans difficulté et retrouvez un sommeil de qualité.

Séance d’hypnose en consultation

Si vos problèmes de sommeil sont lourdement ancrés dans vos habitudes ou que les causes sont principalement psychologiques, vous pourriez envisager une consultation en hypnose.

Formée à partir du nom Hypnos, le dieu du sommeil, l’hypnose est une discipline thérapeutique qui entraîne la personne qui consulte dans un état entre éveil et sommeil, dans lequel il se ressource, s’apaise et visualise ce qui lui ferait du bien.

En baissant fortement le niveau global de stress ou d’anxiété, l’hypnose incite à être davantage à l’écoute de soi et tournée vers son bien-être : arrêter de fumer, moins stresser par anticipation… Autant de projets qui pourraient intéresser les femmes enceintes que vous êtes.

Attention : 3 fausses bonnes idées pour mieux dormir enceinte

Certaines recommandations fleurissent sur les forums concernant le sommeil de la femme enceinte. HoliSanté vous met en garde contre ces pratiques :

  • Consommer du CBD : même s’il est débarrassé du THC, ses effets sur le développement cérébral du bébé sont méconnus et incitent à la plus extrême prudence.
  • Consommer des somnifères : la plupart des traitements médicamenteux et en particulier de type somnifères sont absolument à éviter pendant la grossesse.
  • Utiliser des huiles essentielles aux propriétés relaxantes : l’idée paraît bonne, mais à bannir absolument pendant la grossesse – surtout au premier trimestre – car les huiles essentielles peuvent provoquer des malformations foetales et des fausses couches.

HoliSanté.