Vacances : les grands-parents au centre, les petits-enfants autour

Vacances : les grands-parents au centre, les petits-enfants autour

Les grands-parents sont largement sollicités pour s’occuper de leurs petits-enfants. Pour que ces séjours soient source de richesse et d’échanges affectueux, les parents doivent s’adapter aux possibilités des seniors et aux besoins des enfants.

Si l’équilibre est respecté, alors le respect pourra s’installer et des souvenirs seront à jamais ancrés dans le cœur de chacun. HoliSanté vous explique comment tenir compte du bien-être de chacun et quels sont les bénéfices précieux de ces échanges intergénérationnels.

Les petits enfants ont le pouvoir de rajeunir les grands-parents

Les enfants ont besoin d’un cadre familial équilibré pour se construire et la présence des grands-parents est indispensable à leur épanouissement. Savoir d’où viennent ses parents, connaître leur histoire et s’imbiber d’anecdotes familiales aide le jeune enfant à se sociabiliser et à se forger une personnalité.

Pour autant, tous les grands-parents ne sont pas disposés à mettre leur vie de côté pour se consacrer pleinement à leurs petits-enfants. Certains travaillent encore, d’autres profitent de leur retraite pour voyager et il arrive que la naissance d’un petit-fils ou d’une petite-fille les déstabilise.

Pour que la relation entre les grands-parents et les enfants soit bénéfique et source de plaisir, il ne faut pas essayer de forcer les choses et laisser le temps à chacun d’apprivoiser l’autre, pour se rencontrer dans les meilleures conditions. Il y a des âges plus difficiles à gérer, les parents doivent donc rester vigilants, car ce sont eux qui seront les maîtres du jeu et qui vont, la plupart du temps, décider du déroulement des relations.

Lorsque les échanges sont bien organisés, ils découlent sur des apprentissages mutuels et des démonstrations affectives réjouissantes.

Une transmission de valeurs familiales et sociales

Quelle drôle d’idée que celle d’imaginer son papi ou sa mamie alors qu’ils étaient enfants ! Regarder les albums de photos permet aux enfants de mieux se situer dans le temps et de prendre conscience que les membres de la famille ont, eux aussi, été des enfants plus ou moins turbulents. Grâce à des anecdotes ou des explications sur le schéma familial, l’enfant apprend des choses sur ses parents et relative son quotidien en fonction d’époques révolues.

Lorsque les enfants sont un peu plus grands, c’est à leur tour de venir en aide à leurs aïeuls, en leur apprenant à se familiariser avec l’informatique, en les aidant à jardiner ou à bricoler, etc. Ce sont des moments de partage très riches et il ne faut pas hésiter à les provoquer, car ils ne surviennent pas toujours de façon spontanée.

Quand la relation entre les grands-parents et l’enfant est très forte, ils peuvent jouer le rôle de confident. À l’adolescence, il est parfois plus facile de partager ses peines et ses doutes avec une autre personne que ses propres parents. À condition de ne pas vendre la mèche aux parents, les grands-parents peuvent être d’excellentes épaules sur qui se pencher.

L’apprentissage du respect mutuel

La relation entre les grands-parents et les petits enfants doit être basée sur le respect, notamment celui de l’éducation donnée par les parents. Il est fortement déconseillé de se laisser aller à convaincre l’enfant de faire des choses auxquelles ses parents n’adhèrent pas. Le climat de confiance nécessaire à une relation riche et sereine découle directement de cette considération envers les valeurs de la famille de l’enfant.

Chez ses grands-parents, l’enfant va rencontrer d’autres membres de sa famille, ses cousins, oncles et tantes ou amis. C’est une ouverture intéressante qui lui permet de sortir de sa place habituelle et d’apprendre à s’adapter à un autre rythme. Dans ces moments-là, l’enfant n’est pas au centre du processus et c’est justement ça qui est positif et qui va l’aider à prendre de la maturité.

Le respect concerne aussi les parents à l’égard des grands-parents, et ils ne doivent jamais prendre ce système de garde comme un acquis. Les seniors ont besoin de récupérer après une longue journée passée avec leurs petits-enfants et ils doivent pouvoir choisir à quelle fréquence ils acceptent de les recevoir.

Pour que ce lien se renforce et se bonifie, il est indispensable que chacun puisse accepter ou refuser ce que l’autre lui impose et que ce soit un échange qui s’effectue dans la communication et la bienveillance.

Les conseils d’HoliSanté pour favoriser une bonne relation enfants grands-parents

Si vos parents ne sont pas disponibles ou trop âgés, il ne faut pas bousculer les choses et créer des situations de stress qui pourraient provoquer des accidents domestiques ou des problèmes de santé. Dans ce cas, vous devez prévoir une tierce personne pour faciliter les échanges et faire en sorte que tous passent un bon moment. Si vous avez des difficultés à communiquer avec vos enfants ou avec vos parents, vous pouvez demander à l’un de nos thérapeutes de vous accompagner, afin de développer de meilleures relations, bénéfiques pour toute la famille.

HoliSanté.