La migraine cataméniale n’est pas une fatalité

La migraine cataméniale n’est pas une fatalité

La migraine cataméniale apparaît à chaque fin de cycle et elle est réellement handicapante pour certaines femmes. 

Une fois que vous êtes certaines que vos céphalées n’ont pas une autre origine que vos changements hormonaux, vous pouvez agir sur votre alimentation et votre stress pour en limiter l’importance.

Les experts d’HoliSanté peuvent aussi vous aider à mieux gérer les épisodes migraineux et à diminuer l’appréhension légitime de voir arriver de nouvelles douleurs.

Quelles sont les causes de la migraine cataméniale ?

La migraine cataméniale, aussi appelée migraine menstruelle est due à un changement hormonal brutal. Si ces bouleversements hormonaux sont réguliers, la migraine qu’ils déclenchent ne doit pas être vue comme une fatalité.

La migraine est déclenchée par la chute du taux d’estradiol et survient en général juste avant ou pendant les règles. Malheureusement, pour de nombreuses femmes, elle se ressent aussi à d’autres moments du cycle. Si c’est votre cas, il vaut mieux consulter de façon à envisager un traitement pour vous soulager des douleurs qu’elle occasionne.

La contraception peut aussi être responsable de l’apparition de maux de tête, comme c’est parfois le cas avec la pilule œstroprogestative. Avec ce genre de traitement, les femmes doivent interrompre la prise pendant 7 jours entre deux plaquettes et c’est à ce moment-là que des migraines cataméniales peuvent apparaître. Les anneaux vaginaux et les patchs peuvent également être à l’origine de maux de tête importants.

Bien entendu, ces migraines disparaissent pendant la période de grossesse et lors de l’entrée dans la ménopause. Cela n’exclut pas totalement l’apparition de migraines, qui peuvent survenir pour d’autres raisons.

En cas de fortes migraines, il vaut mieux réaliser un examen clinique approfondi pour vérifier qu’il n’existe pas un problème neurologique ou lié à un autre organe, derrière ces céphalées.

Comment soulager une migraine hormonale ?

Une fois que vous avez la certitude que vos migraines sont bien dues à vos règles, vous pouvez envisager d’en diminuer les symptômes. Comme elles sont souvent d’une intensité forte, vous devrez trouver les solutions qui fonctionnent le mieux.

L’idéal pour mieux vivre ces migraines, est de s’isoler dans un endroit calme et de s’allonger, de façon à se reposer. De nombreuses femmes ressentent le besoin de se plonger dans le noir.

Vous pouvez prendre un antalgique, si vous ne présentez pas de contre-indication ou un anti-inflammatoire pour vous soulager. Il est également important de bien vous hydrater, et si vous aimez le café, vous pouvez en consommer. En effet, comme il a un effet vasoconstricteur, il a tendance à diminuer les douleurs en rétrécissant les vaisseaux sanguins.

Ce sont des conseils basiques, et qui n’auront pas le pouvoir de faire disparaître totalement vos migraines. D’ailleurs, elles peuvent être aussi responsables de troubles de la vision, d’une photosensibilité ou de la survenue de points scintillants.

Nos spécialistes vous aident à soulager vos migraines

Vous trouverez sur la plateforme HoliSanté de nombreux experts en médecines douces qui peuvent vous accompagner pour trouver les meilleures solutions dans le traitement de vos céphalées hormonales.

  • L’aromathérapie

Les huiles essentielles peuvent apporter une aide précieuse lors d’apparition de migraines. Les plus efficaces restent la menthe poivrée et le camphre, présent dans la lavande ou le romarin camphré. Ces huiles essentielles peuvent être employées de façon complémentaire, la menthe étant un anesthésiant et un vasoconstricteur, tandis que le camphre a des propriétés antalgiques.

  • La naturopathie

Le naturopathe va d’abord vous encourager à consommer moins d’aliments contenant des nitrites, de l’aspartame, des tanins, des sulfites, etc. Tous ces ingrédients sont régulièrement cités dans la prise en charge de la migraine cataméniale. Optez pour une alimentation naturelle, composée de fruits et de légumes, qui ont une action anti oxydante reconnue. Les huiles anti-inflammatoires et riches en oméga 3 vous seront également conseillées.  Enfin les produits biologiques, dépourvus de pesticides doivent être privilégiés, tout comme une bonne hydratation.

  • La phytothérapie

Plusieurs plantes peuvent améliorer la prise en charge des migraines, comme l’aconit, prescrit pour combattre les céphalées brutales. La camomille a une action préventive intéressante, tandis que les plantes qui contiennent de la caféine peuvent aider à diminuer les douleurs. La reine-des-prés et le saule blanc sont aussi conseillés pour calmer les maux de tête.

  • La sophrologie

La sophrologie agit principalement sur la relaxation et la détente du patient. En l’aidant à placer la migraine dans un contexte global, le sophrologue engage un travail de futurisation et de désensibilisation, de façon à avoir une action sur l’avant, le pendant et l’après-migraine. Le sujet peut ainsi travailler sur la peur anticipative qu’il a tendance à développer avant même l’apparition des premiers symptômes.

Si vous êtes régulièrement en proie à des migraines cataméniales envahissantes, voire handicapantes, nos spécialistes peuvent vous apporter des réponses et vous enseigner des techniques pour vous soulager. En adoptant une alimentation équilibrée et en vous débarrassant du stress, vous augmentez vos chances de mieux aborder cette période et les céphalées qui l’accompagnent.

HoliSanté.