Rester zen pendant tout le repas de Noël 2021

Rester zen pendant tout le repas de Noël 2021

Pas facile de rester courtois et de bonne humeur, alors qu’on accuse l’accumulation de fatigue, comme toutes les fins d’années.

 Le repas de Noël 2021 sera également empreint des craintes du retour de la pandémie, des divergences d’opinion sur l’intérêt vaccinal et des prémisses électorales qui s’annoncent assez houleuses. Voici les astuces d’HoliSanté pour passer (malgré des circonstances délicates) un joyeux repas de Noël en famille.

Tenter un repas de Noël sans politique

Les élections de 2022 approchent et quelles que soit vos affinités politiques, il n’est pas recommandé de vous lancer dans ce genre de discussion pendant le repas de Noël.

Il serait étonnant que vous soyez en accord parfait avec tout le reste de la famille concernant le candidat idéal. Pour peu que certains soient à l’opposé de vos convictions, aborder la politique peut devenir explosif.

Oser parler de ses projets pendant les fêtes de Noël

Le moment des fêtes de fin d’années est l’un des rares où les personnes vivant loin se retrouvent. Profitez de ces moments privilégiés pour parler de vos projets, exposer vos objectifs.

En plus de les partager avec des gens qui comptent pour vous, ce sera l’occasion de voir quels retours vous obtenez avec des personnes lambda et pas forcément acquises à votre cause.

Faire passer ses messages à travers les cadeaux

Si vous êtes profondément féministe ou que votre fibre écologique ne cesse d’augmenter avec les années, inutile de monopoliser l’attention de vos proches pendant tout le repas.

Offrez-leur plutôt le dernier manifeste de votre mouvement, un bouquin sur le réchauffement climatique ou un joli petit seau à compost pour les sensibiliser au recyclage. De cette façon, le message passe avec plus ou moins de réussite, mais sans provoquer de tensions inutiles.

Respecter les particularités alimentaires de chacun

Si vous avez la charge de préparer le repas, renseignez-vous bien sur les habitudes alimentaires de chacun et prévoyez plusieurs possibilités à chaque étape du repas de Noël. Si certaines de vos convives sont véganes ou allergiques à des aliments, le savoir à l’avance vous évitera de commettre un impair.

De la même façon, soyez prudent avec le porc ou le foie gras que certains ont définitivement rayés de leur régime alimentaire.

Jouer avec les enfants de la famille

Au lieu de subir les cris et les allers-retours des enfants de vos frères et sœurs, organisez un jeu avec eux. En prenant part à une activité vous allez vous les mettre dans la poche, et avec eux leurs parents, qui pensent tous que leurs enfants sont les plus intéressants de la tablée.

Vous vous amuserez et tout le monde gardera un excellent souvenir de ces instants partagés.

Essayer de percer le mystère de l’adolescent isolé

Dans chaque famille, il y a des adolescents, blasés d’être forcés à accompagner encore leurs parents aux repas de famille. C’est normal qu’ils passent la plupart de leur temps sur leur smartphone, il s’y trouve ce qu’il y a de plus important pour eux : leur communauté. Et vous n’en faites probablement pas partie. Mais, en les approchant avec tact (vous avez probablement une idée de leurs intérêts) vous arrivez sûrement à passer un bon moment à leurs côtés.

Ne pas tenir compte des remarques idiotes à table

Oui, dans votre famille, il y a des personnes un peu désagréables, vieux-jeu ou carrément aigries. Dites-vous que c’est le cas dans quasiment tous les foyers. Si de réelles tensions existent, installez les gens à table en fonction de leurs goûts, pas forcément de leur âge.

Dans les traditions, on a tendance à positionner les aînés ensemble, les gens en couples à côté et les enfants en bout de table. Si cela permet de créer une meilleure ambiance, n’hésitez pas à casser les codes et à réorganiser votre plan de table.

Éviter le sujet du vaccin à Noël

Que vous soyez vacciné ou pas, c’est probablement le pire sujet du repas de Noël version 2021. D’un côté comme de l’autre, on a des arguments, des certitudes ou en tout cas des convictions.

Et pour ne pas gâcher la fête, mieux vaut ne pas les partager. Vous pouvez mettre un écriteau sur votre porte d’entrée et annoncer de façon humoristique que certains sujets de discussion ne sont pas invités à votre table de Noël.

Appliquer la loi de Brandolini pendant toute la période des fêtes

Si vous êtes à bout de patience et que vous avez l’impression que vous allez craquer alors qu’on vous parle pour la énième fois de la même chose ridicule, mettez votre destin dans les mains de la loi de Brandolini.

Cet adage suppose qu’il est bien plus difficile de convaincre une personne qu’elle raconte des inepties que de faire circuler la fausse information qu’elle a elle-même relayé. Alors, gardez votre énergie pour rire avec les enfants, trinquer en famille et vous régaler pendant les festivités.

HoliSanté.

À lire aussi