Jeunes parents : 5 gestes essentiels pour la santé de bébé cet été

Jeunes parents : 5 gestes essentiels pour la santé de bébé cet été

L’été arrive, et avec lui, le Soleil, la chaleur, les insectes… et les vacances ! Si tout le monde se réjouit des congés qui approchent et des voyages enfin autorisés par la situation sanitaire, n’en oublions pas pour autant de prendre soin de nous et… de bébé !

Voici 5 gestes essentiels pour protéger la santé de bébé cet été, sans sacrifier au plaisir de partir en vacances !

Protéger bébé du Soleil

Premier danger des saisons chaudes : le Soleil. Cet astre brûlant sous lequel nos parents et grands-parents aimaient se dorer la pilule, est un véritable catalyseur de cancers de la peau ! Plus que toute autre, la peau de bébé mérite la meilleure protection.

Les dangers du soleil

Comprendre les risques solaires vous aidera à vous en prémunir, ainsi que votre bébé. Les rayons ultraviolets émis par le Soleil traversent la couche d’ozone. Les UV, invisibles et peu calorifiques, passent inaperçus. Pourtant, leurs effets, peu anodins, existent réellement :

  • coup de soleil, vieillissement prématuré, cancers
  • lésions oculaires (ophtalmie, cataracte…)

Votre bébé, exposé au rayonnement solaire, subit de manière dramatique ces conséquences. En effet, sa peau et son cristallin n’assurent pas une protection aussi puissante qu’à l’âge adulte.

S’en prémunir

Pour protéger le capital santé de votre bébé cet été, voici quelques bonnes pratiques à adopter :

  • Couvrez le corps de votre bébé avec des vêtements adaptés : sur la plage, privilégiez les combinaisons en néoprène, en balade, des habits souples et aérés.
  • Équipez-le d’accessoires tels que lunettes de soleil, chapeau…
  • Étalez régulièrement de la crème solaire sur sa peau : optez pour l’indice de protection  (ou facteur de protection solaire, SPF), supérieur à 50 (50+).
  • Évitez le Soleil, recherchez l’ombre : méfiez-vous de l’ombre des parasols, qui ne garantit pas une protection UV suffisante par rapport à l’ombrage d’une forêt.

Protéger bébé de la chaleur

La chaleur constitue le deuxième facteur de risques pour la santé de bébé en été. Cause de déshydratation, l’hyperthermie expose particulièrement les nourrissons, qui ne régulent pas encore suffisamment la température de leur corps naturellement.  

Les dangers de la chaleur

Le “coup de chaleur” chez le bébé se repère à un accès de fièvre, un changement de comportement et des signes de fatigue intense. En plus d’un dessèchement important de la langue, l’hyperthermie peut aller jusqu’aux vomissements, somnolences voire pertes de conscience.

S’en prémunir

Pour protéger votre jeune enfant de la chaleur, veillez donc à le tenir au frais :

  • Évitez les heures les plus chaudes de la journée
  • Évitez les espaces non ombragés
  • Ne le couvrez pas de vêtements chauds
  • Ne couvrez pas la poussette d’un lange ou pire, d’une couverture
  • Équipez-vous pour assurer sa bonne hydratation : brumisateur, bouteille d’eau…

Face à un coup de chaleur

Si votre bébé souffre d’un coup de chaleur :

  • Déshabillez-le
  • Gardez-le dans un endroit climatisé et aéré, ou à défaut, enveloppez-le dans un drap frais
  • Faites-le boire régulièrement

Si ces quelques gestes ne suffisent pas, rendez-vous rapidement aux urgences pédiatriques les plus proches. La déshydratation intense peut entraîner la mort.

Protéger bébé des insectes

Fraîchement sortis de terre au printemps, les insectes reprennent leur place à chaque belle saison. Abeilles, cigales, scarabées… Il y a tant à observer avec bébé ! Méfiance, cependant, car tous les insectes ne sont pas inoffensifs. Les moustiques, guêpes et frelons, peuvent notamment constituer un danger pour bébé pendant l’été.

Les risques liés aux insectes

Attirés par l’odeur de nos pique-niques en plein air, ou par les fruitiers qui nous entourent, les frelons et les guêpes pullulent dans certaines régions de France. En Provence, notamment, les habitants ont pu constater une recrudescence de frelons asiatiques, dont on peut craindre les piqûres.

Quant aux moustiques, répandus sur tout le territoire, ils s’attaquent souvent avec délectation aux bras potelés et sans défense de nos bébés… De la réaction inflammatoire courante face au venin (enflure rouge, démangeaisons) à la réaction allergique qui tourne à l’œdème, les piqûres d’insectes doivent être prises au sérieux.

S’en prémunir

Pour éviter les insectes cet été :

  • Privilégiez les endroits où l’eau n’est pas stagnante (mer, océan, rivière)
  • Évitez de sortir aux heures favorites des insectes (aube et crépuscule)
  • Ne marchez pas à travers champs, mais respectez des sentiers aménagés
  • Emballez votre nourriture et vos déchets alimentaires correctement 

Pour protéger votre bébé des piqûres :

  • Installez une moustiquaire filet sur la poussette
  • Couvrez les membres de votre bébé
  • Ne vous parfumez pas, évitez les crèmes odorantes sur sa peau

Protéger bébé pendant les trajets

Les longs voyages, propices au dépaysement, deviennent parfois compliqués avec bébé. Même, ils peuvent causer des dommages sur sa santé. 

Les risques des longs voyages

Pour son confort et sa bonne croissance, votre bébé a besoin d’un fauteuil de transport adapté à son âge et à son poids. La tenue de la colonne vertébrale et du cou est fondamentale. De même, ces longues heures de transport décalent souvent le rythme de bébé : repas différent, pris entre deux trajets, dans un endroit bruyant et inconnu… Un long voyage peut vite impacter l’humeur et la santé de votre bébé.

S’en prémunir

Pour le protéger de décalages et pertes de repère importants, vous devez anticiper votre itinéraire. Et si vous coupiez la route en deux, en choisissant une étape ressourçante à mi-parcours ? De même, si vous ne disposez pas d’un bon véhicule pour le voyage, optez plutôt pour les transports collectifs (train, avion), et louer une bonne voiture une fois sur place.

Côté pratique, les jeunes parents que vous êtes ont sans doute déjà pensé au sac de voyage : placez-y les équipements quotidiens utiles (biberons, couches, lait, change…) et familiers (doudou, lange, tétine…).

Préserver le sommeil de bébé

Enfin, sans le vouloir, nous avons tendance à décaler notre rythme de vie pendant l’été, et en particulier lorsque nous sommes en vacances. Si les adultes le supportent avec plus ou moins de facilité, le manque de sommeil chez bébé est dévastateur pour la santé. 

Les dangers du manque de sommeil

Un bébé fatigué râle et pleure beaucoup : il n’est pas de la meilleure compagnie, et cela entame vite l’humeur des parents. En plus de ce désagrément, le manque de sommeil provoque des conséquences à long terme : peu ou mal dormir devient vite une (mauvaise) habitude, et votre bébé, en grandissant, pourrait la conserver.

Malheureusement, un enfant qui dort peu rencontre plus souvent que les autres des difficultés à apprendre et à gérer ses émotions.

S’en prémunir

Si vous êtes chez vous, vous n’avez aucune raison de ne pas maintenir le rythme de sommeil de votre bébé. Sinon, autorisez-vous à faire la fête, mais pensez à la nuit de bébé :

  • Pouvez-vous le faire garder à la maison ?
  • Les amis qui vous invitent peuvent-ils vous prêter une chambre pour qu’il y commence sa nuit ?

Pour lui permettre de dormir dans de bonnes conditions, reproduisez la routine de la maison (bain, repas, câlin) avant son endormissement, et équipez-vous d’un lit parapluie confortable, pour qu’il se sente partout comme à la maison !

HoliSanté, première plateforme de consultation 100 % en ligne, vous conseille sur la santé de votre bébé. 

HoliSanté.