Thérapie familiale systémique : le demandeur au centre de la prise en charge

Thérapie familiale systémique : le demandeur au centre de la prise en charge

La thérapie familiale systémique est une prise en charge globale du patient, en tenant compte de son appartenance familiale, sociale, culturelle, professionnelle et institutionnelle.

Les spécialistes d’HoliSanté vous reçoivent et vous expliquent comment se déroule de telles séances. Vous verrez aussi dans cet article que de nombreuses pathologies peuvent être soignées par l’intermédiaire de cette pratique, reconnue par les plus grands spécialistes.

Comment fonctionne la thérapie familiale systémique ?

La thérapie familiale systémique consiste à envisager le patient dans son contexte de vie et en interaction avec les membres de sa famille. Il est à la fois partenaire dans son couple, parent dans son cocon familial, appartenant à une culture ou encore évoluant dans tel contexte professionnel.

Le thérapeute s’attache à considérer le contexte de vie dans son sens le plus large, de façon à mieux comprendre ses problèmes. Il s’intéresse aussi au moment présent et aux antécédents de la personne, qui sont souvent à la source de ses difficultés actuelles.

Dans la prise en charge thérapeutique familiale systémique, l’histoire des autres membres de la famille et la famille elle-même sont analysées, parfois en remontant plusieurs générations.

L’importance du contexte du patient en thérapie familiale systémique

Les difficultés que rencontre le patient sont à prendre dans leur ensemble et considérées au niveau social, familial, culturel, économique ou institutionnel. Très souvent, les dysfonctionnements d’une personne sont dus aux régulations que la famille met en place, de façon plus ou moins consciente. Ainsi, une maladie mentale peut être l’adaptation à une structure pathologique qui gère mal les relations familiales.

La famille dite nucléaire (les très proches) n’est pas la seule à être interrogée et analysée, les différentes personnes qui ont fait partie du cercle familial ou le composent sont également importantes. (beaux-parents, beaux-frères, enfants de famille recomposée, demi-frères, etc).

La place centrale du demandeur dans la thérapie familiale systémique

En principe, celui qui fait appel au spécialiste a déjà un lourd passé thérapeutique et il est perçu par ses pairs comme le membre de la famille qui a des problèmes. En principe, tous sont d’accord pour évoquer ses symptômes, mais le travail du thérapeute est de comprendre quel est son rôle au sein même du fonctionnement familial.

Dans une famille, les relations fonctionnent souvent en boucle et le plus souvent, il existe une cohésion naturelle qui essaye de lutter contre les changements éventuels. C’est ainsi que le malade peut se retrouver au centre de ce système et participer à son insu et sans que les autres membres en aient conscience à l’intérêt familial.

Les relations intergénérationnelles sont souvent à l’origine des tensions, et il n’est pas rare de découvrir des secrets de famille lourds et encore très présents. C’est aussi l’occasion d’aborder des souffrances rencontrées par l’ascendance, qui n’ont pas été surmontées et qui restent douloureuses, même pour les nouvelles générations.

Déroulement des séances de thérapie familiale systémique

Un cadre de travail est proposé par le thérapeute à la famille, avec la mise en place du calendrier des séances. Ensuite, il va se mettre d’accord avec le patient sur l’intervention de chacun des membres de la famille. Certains pourront être exclus de la thérapie, d’autres qui sont plus lointains y seront associés.

Chaque famille fonctionnant avec ses propres règles, il n’existe pas de méthode qui puisse être appliquée à tous les cas de figure. La seule chose que le thérapeute essayera toujours de faire, c’est de réunir au moins deux générations et de faire attention à ne pas mettre des personnes à l’écart.

Parfois, les rencontres sont filmées, de façon à pouvoir ensuite prendre du recul sur les échanges. Le spécialiste s’intéresse aussi au comportement des personnes entre elles, comment elles se placent, se regardent ou se parlent. Pendant les séances, de nombreux faits et gestes peuvent être analysés, en plus des dialogues échangés.

Le thérapeute est là pour délier les langues et servir de régulateur en cas d’emportement ou de dispute. Il est aussi présent pour encourager les personnes à se dévoiler et à aborder des sujets enfouis, habituellement tabous dans le cercle familial.

En principe, au bout de quelques séances, le spécialiste note un certain apaisement dans la famille, les relations ont tendance à s’assouplir, pour le bien de tous, y compris du demandeur.

À quels troubles s’adresse la thérapie familiale systémique ?

La thérapie familiale systémique est souvent recommandée aux personnes qui vivent des situations compliquées, comme les suivantes.

  • Une addiction
  • Un échec scolaire
  • Un trouble obsessionnel compulsif
  • Une obsession ou rumination mentale
  • Un traumatisme
  • Les violences conjugales
  • Les conflits entre frères et sœurs

En résumé

Nos spécialistes en thérapie familiale systémique sont diplômés et aptes à accueillir vos proches au cours de séances, bienfaitrices pour vous et votre entourage. Prenez contact avec HoliSanté, de façon à définir quels sont vos besoins et comment nos thérapeutes peuvent vous accompagner vers une vie plus sereine.

HoliSanté.

À lire aussi