Retour au blog

Adolescents et IST : comment les protéger ?

Une IST est une infection comme son nom l’indique, transmissible durant des rapports sexuels, lorsque ceux-ci ne sont pas protégés. Découvrez-en plus!

Recevez nos derniers articles chez vous.

Appelées MST (Maladies Sexuellement Transmissibles) jusqu’en 1999, les IST pour Infections Sexuellement Transmissibles, restent une véritable menace pour les adolescents âgés entre 15 et 19 ans.

Il est important de les protéger. Mais comment leur venir en aide sans les brusquer, ni s’immiscer dans leur vie privée ?

Dans cet article, nous allons vous apporter nos conseils afin de vous expliquer ce qu’il est possible de faire pour aider vos ados dans la lutte contre les IST.

Qu’est-ce qu’une infection sexuellement transmissible (IST) ?

Une IST est une infection comme son nom l’indique, transmissible durant des rapports sexuels, lorsque ceux-ci ne sont pas protégés.

Ces infections sont dues soit :

• par un virus, comme le VIH (le Sida), l’hépatite B ou C, le papillomavirus ou l’herpès génital ; • par une bactérie, comme la syphilis, la chlamydia ; • parasitaire, comme les poux du pubis, appelés plus communément les morpions, la gale.

Les infections bactériennes et parasitaires peuvent être soignées, contrairement aux infections virales. Généralement, un traitement, plus ou moins long selon l’infection, suffit à l’enrayer.

Certaines sont plus résistantes. Il faut être vigilant concernant les infections bactériennes, car certaines sont asymptomatiques. Par conséquent, sans le savoir, la personne malade devient contagieuse.

Pour les infections virales, un traitement pour “endormir” le virus lorsqu’une crise apparaît, peut être proposé. Les symptômes ne touchent pas uniquement les organes génitaux ou sexuels. Ainsi, selon l’infection, des symptômes comme les céphalées, la fatigue chronique, la perte d’appétit, le trouble respiratoire ou digestif, etc. peuvent se déclarer.

Comment se contracte une IST ?

Une infection sexuellement transmissible se transmet à la suite d’un rapport sexuel non protégé, mais pas seulement.

La transmission peut également intervenir à cause d’un partage de seringue, durant la grossesse d’une mère à son enfant, n’importe quel contact avec le sexe (le sexe oral, les frottements sans passage à l’acte, les doigts, la bouche).

Les toilettes peuvent être un terrain de contamination, toutefois, les microbes ne sont pas résistants dans ces conditions. Il est alors extrêmement rare de contracter une IST dans ce cas.

Pour éviter de contracter une IST, il est important, voire indispensable, de se protéger. Même si en 2017, les chiffres mettaient en évidence que plus de 80 % des jeunes, âgés entre 15 et 24 ans, avaient le réflexe des préservatifs lors de leur premier rapport sexuel, il faut rester vigilant et rester active dans l’éducation de nos ados.

Comment protéger nos ados des IST ?

On ne le dira jamais assez, mais il existe des moyens simples et efficaces pour se protéger des infections sexuellement transmissibles. Il est important de sensibiliser les adolescents sur le sujet et de les aider à se protéger, en faisant ce qu’il faut pour éviter d’être contaminé par une IST.

1 / La communication et l’éducation sexuelle

La communication est importante tout au long de notre vie, peu importe l’âge. À l’adolescence, elle est nécessaire. Les parents sont les premiers éducateurs. Il faut aider nos adolescents à comprendre la sexualité.

Premiers amours, hormones en ébullitions, monde hyper connecté avec accès à des images peu appropriées, il faut leur expliquer ce qu’est la vraie sexualité, contrairement à tout ce que l’on peut voir sur Internet, notamment sur les sites interdits au moins de 18 ans.

Si pour vous, parler de sexualité avec votre ado est difficile, que vous n’êtes pas à l’aise, nos psychopraticiens sont là pour vous accompagner et vous aider à entrer dans la discussion.

2 / Les préservatifs

Les adolescents doivent toujours être en possession de préservatifs. En plus de leur expliquer comment ça marche et pourquoi il faut en utiliser à chaque rapport, ils doivent bien comprendre et intégrer que c’est un objet indispensable dans leur vie sexuelle.

Les ados doivent avoir un accès facile et direct aux préservatifs. Ainsi, vous pouvez en laisser à leur disposition dans un lieu qui convient à chacun. Correctement utilisé, le préservatif sert à éviter la transmission d’une IST et est utilisé comme méthode de contraception.

3 / Le dépistage

Le dépistage régulier reste également une bonne solution. Réalisé régulièrement, le dépistage est un excellent moyen d’être rassuré, autant pour les parents que les ados, mais surtout, en cas d’infection, il permet de limiter la propagation.

En effet, si une infection sexuellement transmissible venait à être identifiée, un traitement serait mis en place très rapidement. Rapide, simple, il peut être réalisé chez un gynécologue pour les filles. Le médecin de famille peut également rédiger une ordonnance pour un bilan à effectuer dans un laboratoire.

En résumé: Des études menées récemment font état d’un nombre croissant de cas d’adolescents ayant contracté une IST. En 2020, la sexualité reste un sujet tabou et l’éducation sexuelle est laissée de côté. Pourtant, plus un adolescent est prévenu tôt des risques encourus, plus de chances il aura d’en comprendre les enjeux et de se protéger correctement.

Si vous êtes à l’aise, la communication doit se faire dès que possible. Si cela vous semble compliqué, intrusif, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé.

Nos professionnels de santé spécialisés vous accueillent en ligne pour vous accompagner dans votre quotidien.

HoliSanté

x

Bonjour, je suis Sylvie, fondatrice d'HoliSanté

Pour vous aider à trouver le bon praticien, j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur vous

Merci de répondre à ces quelques questions.