Retour au blog

Cancer : prévention et traitement par la médecine naturelle

La médecine naturelle avance à grand pas et est désormais utilisée pour prévenir, soulager et traiter certains types de cancer. Tour d'horizon.

Recevez nos derniers articles chez vous.

L'usage de la médecine naturelle pour prévenir et traiter le cancer

De nos jours, de nombreuses personnes se penchent vers la médecine naturelle pour prévenir, soulager et traiter le cancer. Si avoir un régime équilibré est bon pour la santé, certains aliments peuvent être meilleurs que d’autres lorsque vous suivez un traitement contre le cancer ou si vous voulez simplement le prévenir.

Selon une étude, 30 à 50 % des cancers sont évitables. Certains aliments ont des qualités anticancéreuses, et d’autres peuvent vous aider à faire face aux effets secondaires des traitements. Tour d’horizon :

Les légumes crucifères

Les légumes crucifères, dont les brocolis, les choux de Bruxelles et les choux frisés, ont des vertus anticancéreuses. Ils contiennent une importante quantité de sulfurophane, qui stimule les enzymes protectrices du corps et élimine les cellules cancérigènes.

Pour garder tous les nutriments, il est préférable de les manger crus. Selon une étude, la combinaison du sulfurophane avec la génistéine, un composé du soja, inhibe le développement des tumeurs.

En plus de ces vertus, ces légumes regorgent de vitamine C, de vitamine K et de manganèse. Ils aident l’organisme à combattre contre :

  • Le cancer du côlon

  • Le cancer de la prostate

  • Le cancer du poumon

  • Le cancer du sein

  • Le cancer du rectum.

En somme, les légumes crucifères peuvent prévenir le cancer. Ils sont également capables de stopper la multiplication des cellules cancéreuses. Dans certains cas, ils peuvent supprimer complètement la tumeur.

Le curcuma

Le curcuma fait partie de la famille des gingembres. Il contient du polyphénol, communément appelé curcumine.

Depuis plusieurs années, le curcuma est utilisé par les Asiatiques pour traiter diverses maladies, dont l’inflammation, le syndrome métabolique, l’arthrite, les maladies du foie, l’obésité et les maladies neurodégénératives.

Depuis quelque temps, certaines recherches affirment que la curcumine est un candidat prometteur en tant que médicament anticancéreux efficace. Elle peut prévenir et traiter divers cancers, à savoir :

  • Le cancer du sein 

  • Le cancer du poumon

  • Le cancer du sang

  • Le cancer de l’estomac

  • Le cancer de la prostate

  • Le cancer du col de l’utérus.

Grâce à ses propriétés antioxydantes, le curcuma peut réduire l’enflure et l’inflammation. La curcumine peut également influencer de nombreuses molécules qui jouent un rôle important dans le cancer, telles que :

  • Les molécules responsables de la transcription : elles sont vitales pour la réplication des ADN

  • Les molécules en charge de la croissance : la curcumine domine les cytokines, qui sont essentielles à la signalisation cellulaire

  • Les protéines apoptotiques : elles aident à contrôler la mort cellulaire.

De ce fait, la curcumine ralentit la propagation du cancer, rend la chimiothérapie plus efficace, et protège les cellules saines contre les dommages causés par la radiothérapie.

À noter toutefois que l’ingestion des curcumas peut entraîner des effets secondaires, dont :

  • Les nausées

  • Les diarrhées

  • Les selles jaunes

  • Les maux de tête.

L’ail

L’ail est composé de nombreux actifs anticancéreux, tels que :

  • Les antioxydants naturels : l’ail est utilisé comme anti-inflammatoire, antibactérien et antiviral

  • Les allicines : il s’agit d’un composé végétal puissant présent dans les gousses d’ail. Ils servent d’antibiotiques et d’antifongiques

  • Les flavonoïdes : il s’agit d’un composé végétal aromatique qui possède des propriétés antioxydants et anti-inflammatoires. Ils aident à combattre le cancer en prévenant les dommages cellulaires

  • Le sélénium et les sulfures d’allyle : ces deux substances sont des antimutagènes. Ils préviennent le cancer en bloquant la mutation de l’ADN, et en stimulant le corps dans le repérage des ADN endommagés.

Grâce à ces vertus, l’ail ralentit la prolifération cellulaire, et inhibe la formation des substances cancérigènes dans le corps. Il prévient certains cancers, tels que :

  • Le cancer de l’estomac

  • Le cancer du côlon

  • Le cancer du pancréas

  • Le cancer de l’œsophage

  • Le cancer du sein

  • Le cancer de la prostate.

Pour garder toutes ces fonctionnalités anticancéreuses, évitez de le faire cuire. Si vous ne pouvez pas ingérer de l’ail pour des raisons diverses, il existe d’autres aliments à base d’allicine, tels que :

  • Les oignons

  • Les poireaux

  • Les échalotes

  • La ciboulette.

Le thé vert

Le thé vert ou thé chinois est obtenu à partir des feuilles non fermentées de la plante Camellia sinensis. Il regorge d’antioxydants puissants, tels que :

  • Le polyphénol bioactif

  • Le flavonoïde

  • La catéchine

  • L’épigallocatéchine.

Le thé vert peut arrêter la croissance des cellules cancéreuses et réduire la taille de la tumeur. Il vous aide à combattre divers cancers, à savoir :

  • Le cancer du côlon

  • Le cancer du foie

  • Le cancer du sein

  • Le cancer de la prostate

  • Le cancer de la vessie

  • Le cancer de la peau

  • Le cancer du pancréas.

Toutefois, il n’existe pas de preuve fondée sur la quantité de thé vert nécessaire pour prévenir le cancer.

Les tomates

Les tomates contiennent de nombreux nutriments, dont :

  • Le lycopène

  • Les bêta-carotènes

  • La vitamine C

  • Le folate

  • Les minéraux

  • Les composés phénoliques

  • Les fibres alimentaires.

  • Ces composés empêchent la propagation du cancer et interfèrent la migration des cellules cancérigènes.

Les tomates réduisent la stéatose hépatique, les maladies inflammatoires et la croissance du cancer du foie, causés par une alimentation riche en graisse. Elles empêchent la prolifération de certaines bactéries liées à l’inflammation.

Elles peuvent aussi ralentir le développement du cancer de la prostate. Selon une étude, manger régulièrement des tomates réduit le risque d’avoir un cancer de la prostate jusqu’à 60 %.

En outre, les tomates peuvent protéger contre le cancer de la peau en absorbant la lumière UV.

Pour conclure, la médecine naturelle peut vous aider à prévenir et à traiter les cancers. Si vous souhaitez en connaître davantage sur la pratique, n’hésitez pas à consulter les spécialistes d’HoliSanté. Nous nous ferons une joie de vous accompagner.

HoliSanté

x

Bonjour, je suis Sylvie, fondatrice d'HoliSanté

Pour vous aider à trouver le bon praticien, j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur vous

Merci de répondre à ces quelques questions.