Retour au blog

Deuil périnatal : soutien psychologique

La guérison après la perte d'un être cher passe par les étapes du deuil. Fiez-vous aux psychologues d'Holisanté pour vous accompagner dans ce processus délicat.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Deuil périnatal : tout le soutien psychologique dont vous avez besoin

Le deuil est un processus profondément personnel, qui, toutefois, suit souvent un cours assez prévisible.

D’une manière générale, les réactions à la perte d'une personne importante comprennent le retrait social, les pensées intrusives, et les sentiments d'engourdissement, qui peuvent persister pendant des périodes variables.

Bien que le deuil soit un phénomène naturel et non pathologique, des symptômes plus perturbateurs, envahissants et plus durables peuvent apparaître si le décès est survenu de manière soudaine, violente ou traumatisante.

La perte d'un enfant est reconnue comme une expérience de vie très difficile, qui peut souvent provoquer des réactions négatives risquant d'affecter le bien-être psychologique et physique.

Les études menées sur les pertes périnatales ont démontré qu'elles ont un important impact psychologique sur les parents et les familles, et sont associées au stress post-traumatique, à la dépression, à l'anxiété et à des troubles du sommeil.

Deuil périnatal : émotions

Les hommes et les femmes montrent souvent leur chagrin de différentes manières. Même si vous et votre partenaire êtes d'accord sur beaucoup de choses, vous pouvez ressentir et montrer votre chagrin différemment.

Cette différence de réactions peut causer des problèmes pour vous et votre partenaire.

En général, voici comment vous pouvez montrer votre chagrin :

  • Vous voudrez peut-être parler de la mort de votre bébé souvent et avec de nombreuses personnes.

  • Vous pouvez montrer vos sentiments plus souvent.

  • Vous serez peut-être plus susceptible de demander de l'aide à votre partenaire, à votre famille ou à vos amis, vous rendre à votre lieu de culte ou intégrer un groupe de soutien.

De son côté, votre partenaire peut montrer son chagrin de manière différente :

  • Il peut pleurer par lui-même. Il peut ne pas vouloir parler de sa perte. Il peut passer plus de temps au travail ou faire des choses loin de chez lui pour ne pas penser à cet événement malheureux.

  • Il a peut-être l'impression qu'il est censé être fort et dur pour protéger sa famille. Il ne sait peut-être pas comment montrer ses sentiments. Il peut penser que parler de ses sentiments le fait paraître faible.

  • Il peut essayer de surmonter seul son chagrin plutôt que de demander de l'aide.

Gérer les autres enfants

Si vous avez des enfants plus âgés, ils peuvent avoir peur ou avoir besoin d'une attention particulière après la mort de votre bébé.

Expliquez-leur ce qui se passe pour qu’ils puissent faire face au deuil plus sereinement :

  • Utilisez des mots simples et honnêtes lorsque vous leur parlez de la mort du bébé.

  • Lisez-leur des histoires qui parlent de mort et de perte. Une maison funéraire, une bibliothèque ou une école peut avoir des livres pour enfants pour les aider à comprendre la mort.

  • Encouragez-les à vous dire ce qu'ils pensent de la mort du bébé. Laissez-les poser des questions sur ce qui est arrivé au bébé, et vous demander comment vous allez.

  • Demandez-leur de vous aider à trouver des moyens de vous souvenir du bébé. Demandez-leur de dessiner une image ou de faire quelque chose que vous pourrez conserver.

  • Rassurez-les en leur disant qu'ils ne vont pas mourir, et que personne n'est responsable de la mort du bébé.

Tout comme vous, les enfants peuvent se sentir blessés, confus et en colère. Il peut être utile pour vos enfants plus âgés de consulter un conseiller en deuil (1).

S’adresser à un spécialiste

Parler de votre bébé et de vos sentiments peut être utile et réconfortant. Vous pouvez parler à votre partenaire, à vos amis et à votre famille, mais parler à un spécialiste peut vous aider à mieux gérer votre deuil.

Vous avez le choix entre plusieurs intervenants :

  • Un professionnel de la santé pourra vous aider à comprendre ce qui a causé ce décès. Lorsque vous serez prête, elle sera en mesure de vous préparer à retomber enceinte. Si vous ressentez une tristesse intense pendant une longue période, votre médecin pourra vous prescrire un traitement pour la dépression.

  • Un travailleur social pourra vous aider à gérer votre chagrin.

  • Un conseiller en deuil est formé pour aider les gens à faire face au deuil.

  • Votre chef religieux ou spirituel pourra également vous réconforter.

Il existe aussi des groupes de soutien et de deuil pour les parents et les familles qui ont perdu un bébé. Les membres du groupe comprennent ce que vous traversez, et peuvent vous aider à vous sentir moins seul(e)s. Vous pouvez également intégrer des groupes en ligne.

En résumé: Le temps reste le meilleur allié pour récupérer émotionnellement. Certaines choses, comme entendre le nom auquel vous pensiez pour votre bébé, ou voir la chambre du bébé à la maison, peuvent être des rappels douloureux de votre perte.

Un conseiller spécialisé, ou un groupe de soutien en ligne sur HoliSanté peuvent vous aider à traverser ces étapes du deuil périnatal.

Prenez le temps dont vous avez besoin pour faire face à cette perte. Nous restons à votre disposition si vous avez besoin de soutien.

HoliSanté

Besoin d'aide ?