Retour au blog

Harcèlement scolaire | Ne passez pas à côté de signes importants

Suivez les conseils de HoliSanté pour déceler le plus tôt possible les symptômes d’un harcèlement scolaire chez l’enfant et l’adolescent.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Le harcèlement scolaire représente un poids énorme pour les enfants qui en sont les victimes. Les indices sont parfois difficiles à identifier, surtout chez les adolescents. Nous allons voir ensemble qu’il existe des symptômes qui doivent interpeler les parents.

Il est important de les déceler de façon précoce, car une situation de stress intense et continue entraîne une douleur qui peut aller jusqu’au désespoir.

Arriver à faire la part des choses

Une dispute entre copines ou un sentiment d’être délaissé par son meilleur ami, et voilà votre ado qui rentre de l’école complètement dépité. Mais, la plupart du temps, il ne veut pas en parler, alors vous composez avec ces sautes d’humeur et ces petits chagrins du quotidien.

Sans vous transformer en observateur envahissant, il est de votre devoir de parent de vous inquiéter pour votre enfant en ce qui concerne sa vie à l’extérieur de la maison. Pour autant, vous devez faire la distinction entre un acte de violence isolé et une situation de harcèlement durable avec des conséquences parfois énormes.

Des signes plus ou moins visibles du harcèlement scolaire

Dans la mesure du raisonnable, le fait de régler lui-même ses conflits est formateur pour l’enfant et tenter de régler les problèmes à sa place peut avoir l’effet inverse. Mais, attention, il existe des signes qui ne doivent pas vous laisser indifférent.

Aller à l’école la peur au ventre

Si votre enfant a du mal à se lever et qu’il met des stratagèmes en place pour ne pas aller à l’école, cela signifie peut-être qu’il est victime d’agressions physiques ou morales. Parfois, il va vous tendre une perche en vous demandant de l’amener ou de venir le chercher à l’école.

Car les transports sont aussi des lieux où les jeunes enfants et les ados peuvent subir des actes nuisibles de la part de leurs camarades.

Des traces sur l’enfant ou son matériel

Lorsque l’enfant est petit, le bain est le moment privilégié pour vérifier qu’il n’a pas de bleus ou d’autres traces de coups. L’état de ses vêtements peut aussi refléter des bagarres ou des actes malveillants.

Chez les adolescents, il est plus compliqué d’entrer dans l’intimité de son enfant, et vous devrez faire preuve de respect et de patience.

Les difficultés quotidiennes de l’enfant peuvent être décelées dans des détails comme la perte de ses affaires ou du matériel cassé « accidentellement ».

Un épuisement inhabituel, accompagné de réactions physiques

Un enfant en situation de harcèlement va développer des troubles passagers, car il est angoissé et effrayé par ceux qui le malmènent. Cet état d’anxiété peut se traduire par un retour du pipi au lit la nuit, des maux de ventre ou des nausées.

Chez les adolescentes, un retard des règles ou une poussée d’eczéma peuvent découler d’un problème de harcèlement au collège. D’autres symptômes comme la perte d’appétit, un état de grande agitation ou une agressivité inhabituelle doivent aussi vous alerter en tant que parents.

Cette bulle protectrice qui isole

Contre sa volonté, l’enfant victime de harcèlement va être systématiquement mis de côté. Il n’est pas invité aux anniversaires et ne trouve pas d’aide en cas d’absence pour récupérer les cours manquants.

Si votre enfant vous explique qu’il préfère manger rapidement pour aller lire au CDI, cela peut signifier qu’il fait tout pour éviter d’être en contact avec ses camarades.

Des résultats scolaires en baisse

Un enfant qui subit des agressions physiques ou mentales n’est pas en mesure de se concentrer en classe. Au bout de quelques temps, cette difficulté à suivre correctement les cours se ressent dans les résultats.

Certains font même exprès d’échouer pour échapper aux moqueries et à la pression des autres. Si la situation d’intimidation dure trop longtemps, elle peut engendrer un absentéisme régulier et dans les cas extrêmes une véritable phobie scolaire.

Des conséquences parfois désastreuses

Immédiates ou plus tardives, les conséquences du harcèlement peuvent être importantes. En effet, les enfants sont totalement déstabilisés par ces agressions qui se déroulent dans un lieu où ils devraient être en sécurité.

Le manque de confiance vis-à-vis des autres peut se transformer en crises de panique et l’enfant peut même devenir agressif envers lui-même. Certains souffrent de stress ou d’angoisse et conservent ces peurs à l’âge adulte.

Sortir son enfant du harcèlement scolaire

Selon les psychologues, tous les enfants ne sont pas égaux dans la gestion du harcèlement. Les jeunes qui échangent beaucoup avec leurs parents sont mieux armés pour se défendre. Les enfants qui ont des difficultés de communication avec leurs parents ou qui sont mal accompagnés ont parfois tendance à penser qu’ils méritent ce qu’on leur fait subir.

En cas de harcèlement avéré, il existe des dispositifs mis en place par l’Éducation nationale, mais souvent, le temps est long entre le signalement et une amélioration concrète dans la vie quotidienne.

Pour accompagner un jeune ou un ado en situation de harcèlement, vous pouvez prendre contact avec un psychologue qui l’aidera à voir plus clair dans cette situation. Il est souvent plus facile de se confier à une personne qui n’est pas intimement liée à sa vie personnelle.

**En résumé : ** Le harcèlement est un processus de violences morales ou physiques répétitives qui peut laisser des séquelles aux victimes. En restant attentif de façon quotidienne sans surprotéger votre enfant, vous aurez plus de chance d’identifier les indices du harcèlement scolaire et vous pourrez l’orienter vers un professionnel afin de se faire aider.

x

Bonjour, je suis Sylvie, fondatrice d'HoliSanté

Pour vous aider à trouver le bon praticien, j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur vous

Merci de répondre à ces quelques questions.