Retour au blog

Instruction en famille : 10 clés pour réussir

Vous envisagez l'instruction en famille ? Voici 10 clés pour réussir l’Instruction en Famille (IEF) de votre enfant.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Vous envisagez l’Instruction en Famille pour votre enfant, soit parce que cela correspond à votre mode de vie, soit parce que l’école ordinaire n’est pas adaptée à lui ?

Pourtant, avant de sauter le pas, vous cherchez quelques conseils pour savoir dans quoi vous mettez les pieds…

Voici 10 clés pour réussir l’Instruction en Famille (IEF) de votre enfant.

1. Déclarer votre choix à la mairie et à l’inspecteur d’académie

Votre enfant est âgé de 3 à 16 ans et vous souhaitez l’instruire en famille ? Pour cela, vous devez déclarer votre choix à la mairie ainsi qu’à l’Inspecteur d’académie dont vous dépendez.

Cette déclaration doit être renouvelée pour chaque rentrée, au plus tard la veille de la rentrée scolaire.

Voici ce que vous devez mentionner dans votre courrier :

  • nom, prénoms, date et lieu de naissance de l’enfant
  • noms, prénoms et adresse des responsables
  • adresse de résidence ou d’instruction de l’enfant, si différente.

Par la suite, l’Inspecteur d’académie vous enverra un accusé de réception de votre déclaration ainsi qu’une attestation d'instruction dans la famille.

2. Accepter les contrôles

L’Instruction en Famille n’est pas exempte de contrôles. Vous avez l’obligation de les accepter. Le maire diligentera une enquête afin d’évaluer les conditions de vie et d’enseignement que vous offrez à votre enfant et vérifiera la compatibilité de ce contexte avec sa santé.

L’Inspection d’académie, quant à elle, doit vérifier l’effectivité de votre enseignement. De plus, l’inspecteur est responsable du contrôle pédagogique de votre enseignement et des progrès de votre enfant. Ce contrôle est réalisé au moins 1 fois par an.

Dans le cas où votre enfant suit un enseignement à distance avec le CNED, l’évaluation pédagogique sera réalisée par le responsable CNED attribué à votre enfant.

3. Enseigner le socle commun de connaissances et de compétences

Qui dit Instruction en Famille dit aussi respect des programmes de l’Education Nationale. Votre enfant doit suivre le même enseignement que ses camarades scolarisés, afin de pouvoir revenir dans un cursus scolaire classique sans difficulté.

Vous trouverez de nombreuses aides et guides pour assurer l’enseignement du socle commun de connaissances et de compétences sur le site officiel du ministère : EDUSCOL.

4. Instaurer un rythme quotidien

Un enfant a besoin d’un rythme de vie régulier et routinier. C’est par les habitudes qu’il développera son autonomie et son respect des contraintes.

En tant que responsable pédagogique de votre enfant, vous serez avisé de créer un planning hebdomadaire et quotidien, prévoyant les temps de pause et de travail, les heures de repas et de sorties…

De même, des rituels de mise en route de la journée comme la date, le rappel des apprentissages de la veille… C’est ainsi que démarrent les journées d’école dès la maternelle. L’important est de donner à votre enfant un cadre pour créer des repères et atteindre des objectifs dont il sera fier.

Les tâches domestiques font partie des apprentissages

Une maison s’entretient. Comme c’est aussi son lieu d’apprentissage, l’enfant doit être engagé dans l’entretien de son espace de vie et de travail. À ce titre, les tâches domestiques sont des leviers pour de nouveaux apprentissages comme l’autonomie, la propreté et le sens des responsabilités.

En classe, les élèves se voient ainsi attribuer des missions comme ramasser les chutes de papier, sortir et ranger le matériel, nettoyer l’espace peinture… Faites de même à la maison !

5. Préparer les séances d’apprentissage

Un bon enseignement ne s’improvise pas. Il existe plusieurs échelles de progression à prévoir. Les objectifs de l’année correspondent aux acquisitions prévues par les programmes officiels. Chaque objectif se détaille en sous-objectifs pour les différentes périodes de l’année.

Enfin, ces objectifs secondaires se déclinent en multiples tâches et activités, à mettre en place au fil des semaines.

Une progression part de ce que sait l’enfant (prérequis) et le guide vers une difficulté toujours croissante. Mieux vaut ne pas aller trop vite et consolider les bases, plutôt que de sauter des étapes et de devoir revenir en arrière.

Voici quelques sites qui vous aideront à organiser l’année scolaire de votre enfant : Cycle 1 (maternelle) : https://www.mysticlolly.fr/cycle-1-programmations-emploi-du-temps-gestion-des-espaces/ Cycle 2 (CP/CE1/CE2) : http://boutdegomme.fr/category/ce1/francais/progressions Cycle 3 (CM1/CM2) : https://lewebpedagogique.com/sobelle06/mes-progressions-cm1-cm2/

6. Tenir à jour un cahier de suivi

Parce que l’Inspecteur voudra vérifier l’effectivité de votre enseignement et les progrès de votre enfant, vous devez réfléchir à des outils qui garderont trace de tout ce que vous avez fait.

Cahiers et travaux de l’enfant, mais également cahier de suivi de ce qui a été réalisé. Les professeurs tiennent un cahier journal, c’est-à-dire un détail de chaque séance menée devant les élèves.

On recommande même aux professeurs débutants de rédiger les consignes qu’ils exprimeront oralement, afin d’être le plus précis et le plus compréhensible possible pour les élèves.

7. Mettre en avant le jeu pour apprendre

Les programmes scolaires le martèlent depuis de nombreuses années : manipuler et jouer facilitent les apprentissages.

Passer par un jeu de société pour revoir un point de programme en numération, réaliser un gâteau en suivant une recette, utiliser des formes en 3D pour accéder à la géométrie dans l’espace… Il va falloir vous équiper en matériel pédagogique !

Voici une bonne adresse avec des tarifs assez raisonnables : https://www.hoptoys.fr/materiel-montessori-reggio-c-1567.html

8. Socialiser votre enfant

Il n’est pas question que votre enfant passe une année complète à la maison sans interagir avec d’autres enfants que ses frères et sœurs. Commencez par l’inscrire à une ou plusieurs activités extrascolaires, par exemple sportive et culturelle.

9. Rejoignez des groupes de parents IEF comme vous

Vous y trouverez de nombreux avantages :

  • créer des liens entre votre enfant et des enfants d’âges variés
  • permettre à votre enfant d’accéder à des apprentissages que vous ne pouvez lui transmettre, mais que les autres parents maitrisent (poterie, couture, pêche, jardinage…)
  • profiter de tarifs de groupe réduits pour des sorties culturelles et sportives

10. Profiter de son enfant

Peut-être avez-vous dû choisir l’IEF par contrainte, parce que votre enfant présente un problème de santé particulier ou parce que l’école n’est pas adaptée à lui.

Ne voyez pas cette nouvelle organisation familiale comme une contrainte. C’est une occasion incroyable de passer du temps avec votre enfant, d’apprendre à mieux le connaitre, de nouer une relation de complicité et d’amour qui sera précieuse pour lui comme pour vous. Prenez le temps de profiter de lui, de le voir grandir, de rire, de jouer…

En résumé : L’Instruction en Famille (IEF) est un choix qui impose des contraintes que vous ne pouvez pas éviter. En même temps, c’est une occasion unique de créer des liens avec votre enfant et de vivre au rythme qui vous fait le plus de bien à tous.

HoliSanté

Besoin d'aide ?