Retour au blog

La sophrologie pour mieux vivre le confinement

Découvrez comment la sophrologie aide à mieux vivre le confinement

Recevez nos derniers articles chez vous.

La sophrologie, quesako ?

La Sophrologie, dont le nom est utilisé pour la première fois dans les années 1960, a été fondée par Alphonso Caycedo, un neuropsychiatre et professeur de psychiatrie. Passionné par les états modifiés de conscience, il passe une grande partie de sa vie a étudier la conscience et ses ressources.

Au travers de ses nombreux voyages et influencé par les approches orientales, Alphonso Caycedo s’inspire, pour la sophrologie, de techniques telles que :

  • La méditation Tibétaine

  • Le zazen Japonais

  • Le Yoga intégral

  • L’Hypnose

Alphonso Caycedo dépose la marque de Sophrologie Caycedienne, se démarquant ainsi des autres courants sophrologiques qui se créent, autres courants qui sont plus ou moins corporels ou phénoménologiques.

Mais quel que soit le courant, le mot sophrologie est maintenu pour signifier le sens de discipline d’étude de la conscience humaine. Dans cet article écrit par l’équipe de rédaction d’HoliSanté, nous parlerons plus exactement de « la sophrologie intégrative ».

La sophrologie intégrative, comment ça marche ?

La sophrologie intégrative a pour objectif d’accroître notre bien-être par un ensemble de techniques qui nous permettent d’accéder à nos ressources et de les développer.

La sophrologie intégrative, regroupant un ensemble de techniques, repose sur trois axes :

- La respiration La respiration consciente, porte d’entrée à la relaxation, permet à notre mental de s’apaiser.

- La relaxation La relaxation, comme la respiration, est une voie majeure et complémentaire pour apprendre à mieux gérer le stress et les conséquences.

- La visualisation La pratique de la visualisation consciente permet d’actualiser le meilleur de soi-même et d’agir positivement sur nos comportements.

Les trois axes de la sophrologie intégrative à la loupe :

La respiration :

Passerelle entre le corps et le mental, la respiration est notre lien à la vie. Elle est un outil privilégié qui nous permet de prendre conscience des différents états qui nous composent et de développer notre observateur conscient ; de prendre contact avec qui nous sommes vraiment.

La respiration consciente (ou respiration en conscience) permet à notre mental de s’apaiser ; elle est la porte d’entrée à la relaxation. Notre cerveau ne pouvant faire deux choses à la fois, le simple fait d’être dans le ressenti de la respiration nous installe dans l’ici et maintenant.

Et l’ici et maintenant est l’endroit privilégié où la pensée n’a pas de place, puisqu’elle elle concerne plutôt demain ou hier.

La relaxation :

La relaxation est un état naturel qui vise à obtenir un repos efficace et réparateur. Elle nous aide à retrouver et maintenir l’équilibre entre notre corps et notre pour parvenir à un état minimal de tensions. L’état de relaxation facilite la manifestation des énergies refoulées ainsi que l’intégration de la ré-information énergétique.

La visualisation :

La visualisation (autrement appelée imagerie mentale) est la capacité mentale que nous avons de nous représenter un objet, que ce soit dans notre réalité, dans nos rêves ou encore en imaginant quelque chose. Selon son intensité, la visualisation peut déclencher les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité.

Puissance naturelle de notre imagination, la visualisation vise à mettre en œuvre les ressources de notre esprit et de notre intuition dans le but d’améliorer notre bien-être ou nos performances.

En bref, La sophrologie intégrative nous aide à trouver l’harmonie entre le corps et l’esprit, à atteindre autonomie et authenticité.

Mieux vivre le confinement avec la sophrologie : exercice 1

INSPIREZ, EXPIREZ, VIVEZ !!! Pour cet exercice, assurez-vous d’être dans une pièce fermée, au calme, confortablement installé ( e ) , assis ( e ) ou allongé ( e ) : Cet exercice vous permet de ré-apprendre à respirer. Calmement, tranquillement, vous allez devenir l’observateur conscient de votre respiration. Au début les mouvements peuvent vous sembler difficiles, mais progressivement vous retrouverez cette respiration première, de manière automatique.

A l’inspir : 1. Gonflez le ventre 2. Gonflez le thorax 3. Soulevez les épaules

A l’expir : 1. Lâchez les épaules 2. Dégonflez le thorax 3. Dégonflez le ventre

Cette respiration (appelée respiration complète ou respiration naturelle) est à pratiquer très régulièrement, voire plusieurs fois par jour. Respirez ainsi au moins deux minutes à chaque pratique. A la fin de chaque pratique, observez vos sensations, votre état d’être. Les bénéfices seront plus grands, plus rapides, en pratiquant régulièrement. Mieux vaut pratiquer deux minutes par jour, tous les jours, que trente minutes une fois par semaine !

Observez, votre respiration, vos sensations se verront modifiées, et ce dès les premiers jours de pratique.

Mieux vivre le confinement avec la sophrologie: exercice 2

INSPIREZ, EXPIREZ, VISUALISEZ !!! La visualisation est une technique de relaxation créatrice ; elle est la représentation mentale d’une situation (image, sons, émotions). Rajoutée à la respiration, la visualisation vient renforcer cet état de bien-être auquel nous aspirons, surtout en cette période de confinement. Pratiquer cette visualisation positive permet de lâcher les tensions et d’accroître notre bien-être et notre détente. Idéal pour mieux vivre le confinement !

Confortablement installé ( e ) , assis ( e ) ou allongé ( e ), en pratiquant la respiration complète expliquée plus haut :

A l’inspir : Visualisez que vous inspirez la lumière extérieure ; laissez-la se diffuser à l’intérieur de votre corps

A l’expir : Visualisez que vous expirez un nuage noir, dans lequel vous déposez toutes vos tensions Pratiquez cette respiration plusieurs fois, à tout moment de la journée. En Sophrologie, c’est la régularité de la pratique qui rend cette technique efficace.

Bonne pratique à tous !

HoliSanté

Besoin d'aide ?