Retour au blog

Psychologie au travail : conseil, accompagnement

Un collaborateur heureux assurera ses tâches avec implication. Pour vous assurer le bien-être de votre équipe, créez au sein de votre entreprise une cellule psychologique grâce à nos conseils.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Entreprise : tous nos conseils pour créer une cellule psychologique

De nombreux employés subissent des traumatismes physiques et psychologiques. Ils peuvent être affectés par la pression subie au travail, des problèmes personnels ou des évènements stressants tels qu'un accident, la mort d’un proche, des agressions physiques ou sexuelles, etc.

Cependant, ces problèmes peuvent impacter le rendement au travail. En effet, le stress émotionnel réduit le niveau de productivité, augmente le taux d’absentéisme et favorise les conflits entre collaborateurs.

Pour vous assurer du bien-être de vos collaborateurs, créez une cellule psychologique au sein de votre entreprise. De quoi s’agit-il ? Tour d’horizon.

Qu’est-ce qu’une cellule psychologique ?

Une cellule psychologique est une entité qui contribue à veiller au bien-être des employés dans une entreprise. Elle sert de soutien psychologique pour les collaborateurs.

De ce fait, elle vise à cmprendre, à expliquer et à proposer des solutions afin d’améliorer leur santé mentale.

Elle peut également soigner les traumatismes psychologiques, les troubles de panique et l’angoisse des employés.

Le but d’une cellule psychologique

Une cellule psychologique vise à :

  • Repérer les collaborateurs en difficulté ;

  • Proposer des solutions pour leur permettre de mieux s’adapter à la situation ;

  • Améliorer la qualité de vie des employés ;

  • Détecter et prévenir les problèmes psychosociaux dans l’entreprise ;

  • Gérer les stress dans le lieu de travail.

À qui est destinée une cellule psychologique ?

Une cellule psychologique est destinée à tous les collaborateurs de l’entreprise. La consultation (1) d’un psychologue est indispensable, surtout en cas de traumatisme récent comme :

  • Les imprévus : le décès d’un proche, les accidents.

  • Les catastrophes naturelles : un tremblement de terre, une inondation, une tempête, la foudre, un feu de forêt, un tsunami.

  • Les problèmes personnels : le chagrin, l’automutilation, la prise d’otage, la séquestration, le suicide ou envie de suicide, le déménagement, l’addiction à l’alcool ou à la drogue, les problèmes familiaux et relationnels, la destruction des biens, les agressions physiques et sexuelles.

  • Les accidents de travail : l’effondrement des structures, les chutes de hauteur, les risques liés aux engins ou aux machines de travail (écrasement, coupure, happement, etc.) les explosions, les fuites de gaz, les incendies, etc.

  • Les problèmes internes de l’entreprise : les intimidations, la discrimination, les menaces, les harcèlements, la pression, les conflits non résolus, l’incertitude, la peur, la réorganisation.

  • Les menaces externes : les attentats, le terrorisme, les explosions, les fusillades de masse, le vol, etc.

Les employés exposés à un incident critique éprouvent fréquemment des symptômes émotionnels, cognitifs et comportementaux, tels que :

  • L’anxiété aigüe ;

  • La dépression ;

  • Le stress ;

  • L’angoisse ;

  • Le trouble de panique ;

  • L’agitation ;

  • L’état confusionnel ;

  • L’irritation ;

  • Les mauvaises concentrations ;

  • L’absentéisme ;

  • La perte de motivation ;

  • L’insomnie ;

  • Le retrait social ;

  • L’hyper vigilance.

Les employés ayant des traumatismes peuvent s’isoler socialement pour éviter de parler de leur problème ou de l’incident.

En raison des rappels de l’évènement sur le lieu de travail, certains sont angoissés à l’idée de franchir la porte d’entrée.

Si ces symptômes ne sont pas traités, ils peuvent engendrer des impacts négatifs pour l’entreprise notamment l’altération de la qualité du travail.

Quels sont les intérêts d’une cellule psychologique ?

La mise en place d’une cellule psychologique apporte de nombreux avantages pour l’entreprise et ses collaborateurs, notamment :

  • Avoir accès en permanence à un psychologue (4) au travail en cas de problème ;

  • Bénéficier d’un soutien psychologique venant d’un professionnel ;

  • Apprendre à faire face aux stress ;

  • Réduction du risque d’avoir un trouble psychiatrique ;

  • Favoriser le bien-être des collaborateurs ;

  • Améliorer la productivité ;

  • Diminuer le taux d’absentéisme ;

  • Valoriser l’esprit d’équipe.

Comment mettre en place une cellule psychologique ?

Une cellule psychologique regroupe des membres du personnel en interne. L’équipe de soutien doit être composée de plusieurs cadres de l’entreprise et des personnels de santé, tels que :

  • Le DRH ;

  • Le responsable de la RH ;

  • Le superviseur ;

  • Le manager ;

  • Le médecin de l’entreprise ;

  • Les infirmiers ;

  • Le psychologue en entreprise ou individuel ;

  • Le coach de vie ;

  • Les travailleurs sociaux.

Cette équipe offre un soutien psychologique (21) immédiat en cas d’apparition de crise. Cependant, ils doivent s’engager à ne divulguer aucune information concernant la santé physique et psychologique des employés.

La cellule de veille met en place une stratégie de gestion des incidents. Il s’agit d’un ensemble de procédures destinées à assurer la sécurité physique des employés. Elle vise également à réduire l’impact émotionnel et psychologique après l’évènement.

Pour ce faire, les membres de la cellule suivent des formations adaptées pour la gestion des crises. Ils doivent reconnaître les signes de stress traumatiques et pouvoir appliquer les mesures de soins appropriées.

La cellule de veille prévoit des démarches pour faciliter le rétablissement des employés après un évènement stressant. Elles consistent à mettre en place des séances de soutien psychologique. Il s’agit de communiquer en privé avec l’employé, d’évaluer son niveau de stress et de lui proposer des conseils pour l’aider à faire face aux traumatismes physiques et psychologiques.

La cellule de veille aide également à prévoir et à prendre les mesures nécessaires afin d’éviter les problèmes internes.

Les membres de la cellule peuvent organiser une réunion pour que les employés puissent échanger leurs points de vue. Ils peuvent également planifier des activités qui favorisent l’esprit d’équipe telles que :

  • Du yoga ;

  • De la sophrologie ;

  • Des sports collectifs ;

  • Des exercices de team building.

En résumé: Pour conclure, les traumatismes physiques et physiologiques ont des répercussions négatives sur l’employé et sur l’entreprise.

Afin d'aider les collaborateurs à faire face à leurs problèmes, il est important de créer une cellule de soutien psychologique.

Si vous avez besoin d’aide, faites appel aux psychologues de HoliSanté.

HoliSanté

Besoin d'aide ?