Retour au blog

Psychologue du travail : quel rôle pour l’entreprise ?

Faites appel à un psychologue du travail pour résoudre des problématiques humaines et organisationnelles au sein de votre entreprise.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Le rôle du psychologue du travail

Le psychologue du travail est un professionnel de santé mentale inscrit au répertoire ADELI et diplômé de Psychologie dans le cadre de son cursus universitaire. Sa spécialité ? La psychologie du travail, qui en fait l’allié essentiel pour la prévention des risques psycho-sociaux en entreprise et l’amélioration de la qualité de vie au travail.

S’il peut recevoir en cabinet ou en téléconsultations thérapeutiques toute personne qui souffre de sa situation au travail, ou qui vit un burn-out, le rôle de ce clinicien de la santé du travail est avant tout d’instruire, à la demande d’une entreprise, d’une industrie ou d’une institution publique (appelée le commanditaire), des problématiques humaines ou organisationnelles.

Réorganisation de service, absentéisme, accidents de travail à répétition… Parfois salarié de l’entreprise, souvent prestataire extérieur en libéral, le psychologue du travail intervient dans les murs du commanditaire, seul, en binôme ou encore en équipe pluridisciplinaire, selon la particularité et la complexité de la situation.

Ce qu’une entreprise peut attendre d’un psychologue du travail

Prendre en compte les facteurs humains et organisationnels améliore l’environnement de travail et avec, l’image et les résultats de l’entreprise.

De plus, la Loi impose à l’employeur de veiller à la sécurité et à la santé de ses salariés, ainsi que de mettre en place des actions préventives. Le rôle du psychologue du travail est justement là pour les accompagner dans ce processus.

Obtenir une vue globale de sa situation et une proposition d’intervention

Le travail du psychologue du travail en entreprise débute par une pré-enquête, au cours de laquelle sont recueillies toutes les informations nécessaires à l’intervention qui suivra : organigrammes, fiches de postes, parc matériel et moyens et sites de production…

Cette étape d’analyse réalisée avant l’intervention du psychologue du travail, consiste à analyser les documents et informations collectés afin de s’approprier les informations clés permettant de commencer à faire connaissance avec le terrain de l’intervention. C’est aussi pendant cette phase d’observation que la définition de la commande est finalisée entre les intervenants et le commanditaire.

On y précise notamment l’objet de l’intervention, le ou les lieux, la durée et le calendrier…

Anticiper les risques liés à un changement majeur des conditions de travail

Déplacement de salariés sur un autre site, changement de la chaîne de production ou des méthodes managériales : tous les changements de cap stratégiques, naturels dans la vie d’une entreprise mais aussi prévisibles, peuvent être anticipés.

Faire intervenir un psychologue du travail pour analyser les risques psycho-sociaux (RPS) avant d’entamer cette évolution assure une transition plus fluide et respectueuse des problématiques de chaque métier concerné.

Porter assistance à un salarié en souffrance

Frustration de ne pas avoir les moyens d’exercer correctement son travail, incompréhension liée à des injonctions contradictoires, déstabilisation due à des changements d’organisation fréquents et non justifiés : les causes de la souffrance au travail sont multiples et les employeurs peuvent faire intervenir un psychologue du travail pour faire face et prévenir ses risques, dès lors qu’ils détectent des signaux d’alerte.

Il peut aussi lui confier l’analyse des possibilités de reclassement d’un employé déclaré inapte par la médecine du travail, ou de réadaptation de son poste de travail, afin de favoriser autant ses performances que son bien-être et sa pérennité dans l’entreprise.

Toutefois, être psychologue du travail, c’est avant tout intervenir sur une problématique humaine qui dépasse l’individu, en se plaçant toujours du point de vue du travail (sa structure, son système, ses modalités, son contexte, ses acteurs), et non de celui du commanditaire ou du salarié.

Comment se déroule l’intervention d’un psychologue du travail ?

Le rôle d’un psychologue du travail est d’intervenir directement sur le lieu de travail où se déroule

l’activité. Si celle-ci est répartie sur plusieurs sites, l’intervention peut nécessiter des déplacements pour un recueil complet d’informations. Plus concrètement, une fois la commande définie et la pré-enquête établie, au cours de laquelle l’activité a été observée et comprise dans son ensemble, commencent les séances où sont réunis les salariés volontaires. Ce suivi, qui constitue une large partie de l’intervention, s’étale en moyenne sur 7 séances de 2 heures, espacées de 3 à 4 semaines.

Réunion d’informations des salariés

Les salariés sont pleinement informés de l’intervention du psychologue. En effet, leur participation aux ateliers qui seront proposés par la suite doit rester volontaire. Lors de cette réunion préalable, le psychologue leur communique de nombreuses informations, telles que :

  • le rôle et la position du professionnel de santé vis-à-vis du commanditaire et des équipes ;

  • le rappel du Code de Déontologie des Psychologues, applicable aussi bien en entreprise qu’en cabinet ;

  • la nature de la commande qui lui a été passée : celle-ci est lue telle qu’elle a été formulée par l’employeur ;

  • et, enfin, les modalités de mise en œuvre de l’intervention.

La question de la parole des salariés : difficile mais CRUCIALE

La prise de parole dans les murs de son entreprise, devant 5 à 10 collègues, pour évoquer des difficultés vécues ou ressenties dans son travail, voire pour remettre en cause des décisions prises par la hiérarchie : cet acte est difficile, parfois sidérant, souvent freiné par les peurs individuelles.

Le premier défi du psychologue du travail sera, pour la réussite de l’intervention, de mettre en confiance les participants. Pour cela, et en appui du rappel du cadre NOTAMMENT SUR LA STRICTE confidentialité, chaque intervention doit être accueillie par l’ensemble du groupe avec respect.

De plus, pour que la parole se libère, le psychologue utilise des stratégies et des leviers qui suscitent les réactions des salariés : confrontés à la lecture de la situation analysée par leur employeur, ces représentants des corps de métier directement concernés par la problématique vont souhaiter s’opposer, ou atténuer, ou encore apporter leur propre vision à l’analyse, entrant ainsi dans le processus de travail prévu par le psychologue.

Ainsi, la nature des séances en entreprise se différencie de celle d’un groupe de parole, puisque ces temps ont pour objet de travailler sur le travail lui-même, même si, bien entendu, les souffrances individuelles y sont souvent perceptibles. D’ailleurs, le psychologue du travail apporte une attention particulière aux employés dont il peut déceler les difficultés et souffrances.

La remontée de l’INTERVENTION et des préconisations

Une fois l’intervention terminée et les solutions proposées, c’est le commanditaire qui porte la responsabilité d’agir et de suivre, ou non, les recommandations qui lui seront remontées.

Vous êtes confronté à une problématique humaine ou organisationnelle au sein de votre entreprise ? Prenez contact l’un de nos psychologues du travail diplômés sur HoliSanté.

HoliSanté.

x

Bonjour, je suis Sylvie, fondatrice d'HoliSanté

Pour vous aider à trouver le bon praticien, j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur vous

Merci de répondre à ces quelques questions.