Retour au blog

Réseaux Sociaux et Adolescents | Mon Ami, mes Ennuis

Découvrez comment mieux gérer le temps des ados passé sur les réseaux sociaux

Recevez nos derniers articles chez vous.

Les réseaux sociaux sont ancrés dans la vie des adolescents, HoliSanté vous aide à mieux gérer cette fréquentation parfois excessive, dans un climat de confiance et de confidence.

Réseaux Sociaux et Adolescents | Mon Ami, mes Ennuis

Les réseaux sociaux et les ados font bon ménage, puisque 9 adolescents sur 10 en utilisent au moins un. Selon les âges, le média plébiscité est différent, amenant avec lui ses caractéristiques et ses possibles dérives.

Si les réseaux sociaux ont une réelle utilité pour les jeunes générations, ils peuvent aussi mettre les adolescents dans des situations inconfortables, voire dangereuses.

Zoom sur cette fréquentation quotidienne et massive, avec, nous le verrons, un rôle de régulateur important des parents et de l’entourage.

À chaque réseau social ses particularités

Ce n’est pas un hasard si l’expression « réseaux sociaux » est toujours employée au pluriel. En effet, il existe plusieurs applications, et chacune présente un fonctionnement et une utilisation particuliers.

Facebook | Le réseau social vieillissant

Même si Facebook n’est plus le préféré des jeunes, près de 50% des adolescents ont encore un compte sur l’application de Mark Zuckerberg.

Sur ce réseau social, on échange des propos sans avoir forcément conscience de leur portée et de l’impossibilité de les faire disparaître.

Snapchat | L’excellente idée de l’éphémère

Les préadolescents sont particulièrement friands de Snapchat qui propose de partager des vidéos et des photos éphémères. Son instantanéité en a fait un incontournable des cours de récré.

Si la volonté d’effacer les éléments échangés était, à la base une bonne idée, les adolescents utilisent facilement la capture d’écran pour contourner cette règle.

Instagram | Une vision décalée de la vraie vie

Instagram est beaucoup utilisé, notamment par les ados et jeunes adultes. Cette application permet de partager des images présentant des personnes évoluant souvent dans des vies à l’allure « parfaite ».

En pleine construction mentale et émotionnelle, les ados ont souvent des difficultés à prendre la distance nécessaire avec ces représentations faussées de la réalité.

Twitter | Une communauté très active

Ce réseau social permet de partager des témoignages, des expériences ou simplement une humeur sous forme d’un texte court souvent accompagné d’une photo.

Chacun retweete et like les posts qui le touchent et pour lesquels il affirme sa solidarité ou son appartenance à une idée, un groupe ou une tendance.

Tik Tok | L’incontournable repère des créateurs

Parmi les plus fréquentées par les adolescents, l’application Tik Tok a connu un essor fulgurant depuis 2019. L’originalité de ce réseau social réside dans sa proposition créative qui s’exprime sous forme de courtes vidéos, souvent accompagnées de musique et dans lesquelles les ados se lancent des défis drôles et funs.

Les réseaux sociaux apportent des choses positives aux ados

Il ne faut pas voir le mal partout et nous sommes obligés d’admettre que les réseaux sociaux apportent des choses positives à nos adolescents :

• On échange des potins et on se taquine entre amis. • Les ados partagent leurs goûts musicaux, leurs jeux vidéo préférés et les causes auxquelles ils adhèrent pour sauver la planète ou défendre la condition animale. • Lors du temps scolaire, certains professeurs les utilisent pour mettre en place un travail de groupe. • Les ados n’ont plus besoin de voyager pour faire des connaissances à l’autre bout du monde, avec toute la richesse que ces échanges peuvent apporter.

Les dérives des réseaux sociaux chez les adolescents

Malheureusement, il existe bel et bien un revers de médaille et il convient aux parents d’en être conscients de manière à augmenter leur vigilance.

• Certains contenus choquants peuvent facilement circuler. • Attention aux publications non consenties et préjudiciables (vidéos, captures d’écran, etc.). • Des arnaques et virus se répandent régulièrement. • Le harcèlement est un danger réellement présent et qui peut aboutir à des situations tragiques.

Aider les enfants à se prémunir face aux dangers des réseaux sociaux

Le premier conseil à prodiguer à un enfant ou un adolescent, serait probablement de connaître les paramètres de confidentialité de son profil afin de les activer. En effet, il est possible de se protéger et de préserver sa vie sociale, du moins en partie.

Un ado doit également savoir que le cyber harcèlement, la diffusion de vidéos filmées à son insu et les insultes sont punies par la loi. Cela est valable pour les autres, mais également pour eux, ou chacun peut se laisser embarquer dans des commentaires ou des participations abusifs, parfois sous la pression de la communauté.

Aujourd’hui, tous les parents utilisent au moins un réseau social, même si ce n’est pas forcément le préféré de ses enfants. En échangeant sur les avantages et les inconvénients que chacun rencontre permet à l’enfant de s’apercevoir qu’il est normal d’être parfois dépassé ou dans le doute.

Pour autant, à partir d’un certain âge, il ne sert à rien de jouer le rôle du gendarme, il est plus efficace d’adopter le ton d’un confident et surtout, il faut essayer de ne pas juger. C’est comme ça que vous allez encourager votre enfant à se confier à vous lorsqu’il sera témoin d’images ou de propos choquants.

Si vous avez la chance ou plutôt la bonne attitude pour gagner cette confiance précieuse, alors, n’essayez pas d’agir à sa place, mais aidez le à trouver ses propres solutions. Enfin, rappelez-lui régulièrement qu’il est bon de déconnecter et de profiter d’activités de plein air. Il vaut toujours mieux privilégier la qualité à la quantité en ce qui concerne la fréquentation des réseaux sociaux.

Dans un climat familial de franchise et de confidence, vous aurez même peut-être le droit de visualiser certains contenus, autorisés, exceptionnellement, aux parents.

En résumé : Restez à l’écoute de vos adolescents sans les assaillir de questions et sans les étouffer au quotidien. En instaurant un climat de confiance, ils viendront spontanément se confier en cas de problème.

N’oubliez pas que nos psychologues peuvent vous épauler pour rétablir le dialogue avec votre adolescent, à l’aider à franchir un obstacle ou à résoudre un conflit en rapport avec les réseaux sociaux.

HoliSanté

Besoin d'aide ?