Retour au blog

Timidité : comprendre et surmonter par la thérapie

Pour vaincre votre timidité, en connaître les causes est essentiel. L'équipe d'Holisanté se tient à votre disposition pour vous fournir des conseils avisés et vous accompagner dans votre lutte.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Comment dompter votre timidité à l'aide de séances de thérapies sur mesure ?

Dans les différentes étapes de la vie, chaque personne se confronte à des situations assez intimidantes. Une prise de parole devant un groupe inconnu ou un examen assisté par des jurys surdoués met votre confiance en soi à l’épreuve.

Les gênes diminuent souvent avec les années et les expériences, mais ils finissent par disparaitre. Toutefois, la timidité persiste chez certaines personnes même à 30 ans.

En France, 4 personnes sur 10 admettent être timides pendant certaines occasions. Tandis que, chez 2 personnes sur 10, la timidité est un réel handicap.

Que faire lorsqu’elle entraine avec elle une anxiété incontrôlable ? Les réponses.

Un trait de personnalité ou une pathologie ?

La timidité est souvent définie comme une forme de manifestation d’un manque d’assurance en soi face à une action à réaliser envers autrui. Elle est considérée comme un trait de personnalité chez un individu.

Dans la société, le timide se distingue par sa grande sensibilité face aux jugements des autres. Il est peu bavard et garde toujours ses distances à l’égard de ses pairs.

Lorsque la timidité s’amplifie au point de perturber la vie de la personne et de gâcher sa relation avec son entourage, elle est appelée timidité « pathologique » ou « maladive ». Les spécialistes la définissent plutôt comme pathologique ou anxiété sociale.

En effet, un timide est dans la plupart du temps anxieux. D’ailleurs, les symptômes de la timidité sont similaires à ceux de l’anxiété. Une sensation de peur ou un malaise est constatée.

Des manifestations physiques telles que les palpitations cardiaques, le vertige, le manque de souffle et les tremblements sont également visibles.

Les sources

Généralement, les sources de la timidité remontent à l’enfance. Un individu qui a grandi au sein d’une famille trop protectrice se sent étouffé. Un enfant entouré d’adultes se sent exclus ou non compris. Le manque d’affection, les conflits familiaux, les séparations…

Toutes ces épreuves peuvent fragiliser émotionnellement une personne. Lorsque les échecs scolaires ou les changements de ville s’ajoutent à la liste, le problème devient encore plus important.

Ainsi, dans la vie d’un enfant, le comportement de ses parents influe particulièrement sur sa personnalité. Si à l’école ou à la maison il subit des échecs et perd confiance en lui, les parents ont le devoir de le soutenir et de l’encourager pour qu’il croie de nouveau en ses qualités.

La famille, les proches, les amis… tout son entourage contribue également à son épanouissement.

La solution

La thérapie comportementale est la solution la plus efficace pour remédier à la timidité pathologique. Ce traitement aide le patient à identifier les principales sources des complexes, des frustrations ainsi que des blessures morales.

Vous avez un problème de timidité à 30 ans ? La thérapie convient à tous les âges.

Vous êtes victime d’une timidité amoureuse, d’une timidité au travail ou dans la vie en générale ?

En fonction de vos difficultés, le psychologue donne les solutions indispensables pour affronter de manière progressive les situations que vous craignez.

Pour ce faire, des échanges interactifs se feront avec cet expert. En fonction de la situation, il proposera des consultations individuelles ou des thérapies de groupe ou les alternera.

Un effort de votre part

La peur de l’échec est la principale cause de la timidité. Vous craignez de perdre encore une fois, ou d’être de nouveau critiqué ou rejeté ? Une thérapie avec un psychologue (4) compétent vous apprendra que la vie est faite de réussite et d’échec, de satisfaction et de déception. Pour le cas de la timidité chronique, la peur de ne pas être aimé lui envahi. Ainsi, il évite à tout prix de déranger. Dans sa tête, il se dit qu’en n’embêtant personne, aucune insulte ni moquerie ne se déclenchera. Pour chasser toutes ces pensées négatives qui vous hantent, voici les solutions :

  • La timidité n’est pas honteuse

Commencez par vous mettre dans la tête qu’être timide n’a rien de ridicule. Au contraire, le timide développe chez autrui un sentiment de protection maternel. Il trouve plus facilement des alliés.

  • Partagez votre sentiment avec votre entourage

Pour commencer à vous ouvrir, verbalisez vos ressentis à vos proches. Parlez-leur des situations qui vous embarrassent et des personnes qui vous intimident.

  • Essayez !

Vous avez beaucoup de crainte dans vos actes ? La meilleure façon de vérifier si les scénarios cauchemardesques que vous avez créé dans votre tête se réaliseront vraiment est de les mettre en scène. Petit à petit, vous vous rendrez compte que la plupart ne sont que des illusions.

En accompagnement à votre thérapie, vous pouvez réaliser d’autres activités qui permettront de vous épanouir. L’intégration dans un club de sport, par exemple, vous sera bénéfique pour échanger avec les autres membres et sortir de votre carapace.

En résumé: La timidité ne doit pas freiner vos projets de vie. De nombreuses personnalités publiques, chanteurs et acteurs l’ont d’ailleurs prouvé. La majorité a commencé les joues rouges, les mains moites ou le souffle coupé, mais les bégaiements et les altérations de la voix ont fini par disparaître.

À l’évidence, s’exprimer face aux autres vous expose au risque de leur montrer votre point de vue et vos faiblesses. Toutefois, ce geste laisse la chance à l’échange et à l’enrichissement au contact de l’autrui.

Si après maints efforts, votre timidité vous gâche toujours la vie, consultez un des psychothérapeutes d'HoliSanté. Ces professionnels expérimentés vous accompagneront pour surmonter ce malaise.

HoliSanté

x

Bonjour, je suis Sylvie, fondatrice d'HoliSanté

Pour vous aider à trouver le bon praticien, j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur vous

Merci de répondre à ces quelques questions.