Retour au blog

Psychologie positive en ligne pour parents

Soucieux du bien-être de votre enfant ? Adoptez l'éducation positive ! Notre guide vous montre la meilleure façon de vous y prendre.

Recevez nos derniers articles chez vous.

Parents, éduquez positivement vos enfants !

La psychologie positive (23) a été fondée en 1998 par Martin Seligman, le président de l’Association américaine de psychologie de l’époque. Cette discipline est basée sur l’étude de la santé et du bien-être de l’individu. Son principal objectif est de développer l’épanouissement de la personne sur le plan individuel et social. Vous êtes parent ? Vous prônez le bien-être de vos enfants ? Découvrez comment la psychologie positive peut servir dans leur éducation.

Qu'est-ce que la psychologie positive ?

« La psychologie positive étudie ce qui donne sens à la vie », selon la définition de son fondateur Martin Seligman. Cette discipline analyse ce qui permet à certains individus et animaux de mieux surmonter des situations difficiles que d’autres. Elle cherche les meilleures techniques pour que d’autres les adoptent et en profitent. L’objectif est de parvenir à l’accomplissement de soi et à l’épanouissement. Ainsi, la psychologie positive est concentrée sur le bien-être et la santé des individus afin qu’ils développent un sentiment de résilience et d’optimisme. Elle étudie les principaux facteurs contribuant à la santé de la personne, ne se limitant pas à ceux qui l’affaiblissent.

La psychologie positive use des méthodes de la psychologie expérimentale traditionnelle fondée sur la validation d’hypothèses. Elle emprunte aussi quelques concepts d’autres disciplines du domaine de la psychologie, de la neuroscience et des sciences humaines. Le champ d’études de cette discipline est surtout concentré sur :

  • Les expériences subjectives, notamment les émotions positives ;

  • La capacité de résilience pendant les moments difficiles tels qu’un deuil ;

  • Le développement des traits de personnalité positifs à l’exemple de la sagesse, de la gratitude ou du courage ;

  • L’initiation aux valeurs positives indispensables dans la vie en société, à savoir le respect et le civisme.

La psychologie positive a surtout pour but d’aider les personnes à donner du sens à chacune de leurs actions. Elle aide à optimiser la capacité d’un individu à aimer et à être aimé.

Psychologie positive : quels avantages pour vos enfants ?

À l’école, les enfants apprennent de nombreuses choses : écrire, lire, compter ainsi que plusieurs autres techniques permettant de résoudre divers problèmes. Toutefois, ils n’y apprennent pas à être heureux. Il revient aux parents de leur transmettre le bonheur et de leur apprendre la résilience pendant les épreuves difficiles. En vous basant sur la psychologie positive pour leur éducation, les avantages sont nombreux :

  • Sur le plan scolaire :

Les enfants sont plus créatifs et plus entreprenants lorsqu’ils sont heureux. Un enfant épanoui a également plus de capacité à se concentrer, à assimiler et à enregistrer les nouvelles informations.

  • Sur la santé :

Un enfant heureux tombe rarement malade comparé aux autres. De plus, il a plus de chance de vivre plus longtemps.

  • Au niveau de la société :

Lorsque l’enfant est épanoui, il trouve facilement sa place au sein de la société. Ce sentiment d’aisance lui permet également d’être plus serviable et moins égocentrique. L’optimisme, la facilité à faire face à l’adversité, la capacité de résilience… La liste des avantages de la psychologie positive (4) sur les enfants est encore longue. Que ce soit à l’école ou en dehors de l’établissement scolaire, une parentalité positive n’apporte que du bien.

Comment y parvenir ?

La parentalité positive en ligne commence par de petits gestes au quotidien :

  • l’écoute active de son enfant ;

  • une communication non violente ;

  • une maitrise de la colère ;

  • l’établissement d’une autorité saine.

Selon Arnaud Riou, l’auteur du livre « Pour une parentalité bienveillante », un enfant est agressif ou insolent lorsqu’il n’a pas été assez écouté. Ainsi, il rencontre des difficultés à communiquer et use de ces réactions violentes pour s’exprimer. En adoptant une écoute active, essayez de vous mettre à la hauteur de votre enfant. Donnez-lui le droit à l’erreur. Si un invité renverse du vin sur votre nappe pendant un dîner, allez-vous lui hurler dessus ? Pourquoi le faites-vous avec votre petit garçon ? La tolérance et l’indulgence sont indispensables pendant l’éducation. Cependant, la parentalité positive a-t-elle des limites ? De nombreux parents craignent que cette forme d’éducation vire au laxisme, deux concepts pourtant bien différents.

La parentalité positive, différente du laxisme

Souvent confondue avec le laxisme, la parentalité positive est une forme d’éducation réfléchie, basée sur des actions bien pensées. Un parent bienveillant laisse son enfant courir et sauter dans toute la maison parce qu’il pense que cette activité lui donne la possibilité de développer sa motrice globale. En revanche, un parent laxiste laisse faire pour la facilité. Il permet que son petit reste toute la journée devant la télévision seulement pour avoir un peu de tranquillité ou pour garder la maison propre. Le parent laxiste est égoïste et privilégie son confort tout en négligeant les besoins de sa progéniture. Un parent bienveillant donne à son enfant le droit de se tromper et d’apprendre de lui-même certaines expériences afin qu’il profite pleinement de la magie de l’enfance.

En résumé: Contrairement aux préjugés, l’éducation autoritaire n’aboutit pas à la réussite. Un enfant qui suit des ordres par peur finira un jour par se rebeller. Par contre, un enfant éduqué avec respect saura respecter sincèrement ses parents en retour. Si vous souhaitez en savoir davantage sur la parentalité positive, contactez-nous. Les spécialistes d’HoliSanté vous proposent divers conseils pour vous guider dans cette forme d’éducation.

HoliSanté

Besoin d'aide ?